Bien vivre, bien manger, bien produire

par 

Jérôme MOLES

Don avec contrepartie

Améliorer les conditions de vie des vaches laitières dans le bâtiment. Améliorer la qualité des fourrages tout en préservant les sols.

Occitanie

46 120 MOLIERES

836%

6

Contributeurs

8 360 €

sur 1 000 €

Projet financé !

Le 13 juillet 2024

En soutenant ce projet, vous oeuvrez pour :

Présentation du projet

Bonjour, 

Je m’appelle Jérôme Moles, j’ai 47 ans et je suis producteur laitier dans le Sud-Ouest. Mon exploitation se situe dans le Ségala Lotois sur la commune de Molières à 30 minutes de Figeac. Je suis la troisième génération d’éleveurs laitiers.

Je me suis installé en novembre 2002. L’exploitation produisait 200 000 litres avec quelques noyers.

Ma priorité a d’abord été d’augmenter progressivement la production laitière pour optimiser l’utilisation des bâtiments et sécuriser les amortissements faits sur le matériel.

Aujourd’hui, je produis 480 000 litres sur 75 ha de Surface Agricole Utilisable avec 14 ha de Maïs ensilage, 56 ha de prairies et 5 ha de céréales destinées à l’alimentation du troupeau et nous avons gardé notre petite production de noix.

 Un sol équilibré et vivant pour un troupeau sain.

Je suis sensible aux évolutions de l’agriculture et je m’investis dans la protection des sols et la biodiversité. Je ne laisse pas les sols nus l’hiver et pour limiter l’érosion, garder une bonne structure des sols, j’implante systématiquement des cultures après une récolte.

Par exemple, après avoir ensilé mon maïs au mois de septembre, j’implante un mélange de ray-grass et de trèfles que je récolte au printemps suivant. J’améliore aussi l’autonomie alimentaire de l’exploitation. 

De plus les noyers qui sont implantés dans les parcelles en pentes maintiennent le sol, et apportent un abri pour les vaches qui fertilisent également ces parcelles difficilement accessibles. 

 Des vaches heureuses

Le bien-être des animaux est une priorité de toute la famille. Mes enfants suivent également de très près les conditions de vie des vaches et génisses. Plus les conditions de vie des animaux s’améliorent meilleure est l’ambiance à la maison !

L’équilibre social passe aussi par une bonne entente avec les autres éleveurs

Dans notre commune, l’entraide et la communication entre éleveurs fonctionnent assez bien cela permet d’avoir une CUMA dynamique et aussi de pouvoir compter sur un voisin en cas de coup dur. Grâce au service de remplacement et à cette dynamique, nous arrivons à prendre des congés en famille tous les ans. C’est important pour notre équilibre. Je forme aussi tous les ans des stagiaires en école d’agriculture. 

Mon fils envisage de poursuivre l’activité laitière. J'essaie de me projeter sur les défis qui m'attendent et j’ai alors adhéré au programme environnemental « Les 2 Pieds sur Terre » de ma laiterie Danone.

Les leviers du dernier bilan carbone réalisé avec l’outil CAP2ER de l’IDELE me permettront de passer d’une empreinte carbone de 0,95 kg eq.CO2 par litre de lait produit à 0,89 kg eq.CO2. Ceci correspond à 6,3% de réduction soit 41 tonnes de carbone évitées par an.

À quoi va servir la collecte ?

La mise en place de notre plan d’action carbone s’accompagne d’un investissement qui s’élève à 17 624 € pour aider nos animaux à s'adapter face au dérèglement climatique. 

16 729 € seront consacrés à l'achat et la pose de ventilateurs dans le bâtiment des vaches laitières.

895 € pour l'amélioration de la qualité des semences fourragères. Je veux maintenant essayer la culture de méteils composés de triticale, blé, avoine, pois fourragers et protéagineux, vesce pour continuer aussi d’améliorer la qualité de la ration et la structure des sols.

Ces aménagements s’inscrivent aussi dans ma transition vers l’Agriculture Régénératrice attendue par ma laiterie Danone qui contribue à mon projet à hauteur de 7 500€.

Je fais appel à votre soutien via ce financement participatif pour m'aider dans ce projet de transition. En fixant un palier à 1 000€ je pourrai améliorer le confort et la longévité de mes vaches laitières.

Je fixe enfin un deuxième palier à 2 000 € pour m'aider à améliorer la qualité des semences fourragères. 

Si certains d’entre vous préfèrent contribuer par chèques, vous pouvez nous les envoyer à l’adresse suivante :

MOLES Jérôme

Cadiergues   

46 120 MOLIERES

Un grand merci à tous pour votre participation !


Nos partenaires :

Contreparties

Pour 10 euros ou plus

Merci

Un grand merci pour votre soutien

Choisie 1 fois

Pour 20 euros ou plus

Du bon lait de nos vaches

Venez chercher du bon lait de nos vaches

Pour 30 euros ou plus

Visite de ma ferme

Venez me rencontrer, nous visiterons la ferme et vous repartirez avec du bon lait de nos vaches

Pour 50 euros ou plus

Venez participer à la traite

Ensemble nous participerons à la traite et vous repartirez avec du bon lait de nos vaches

Choisie 1 fois

Pour 75 euros ou plus

Une matinée à la ferme

Venez découvrir une matinée d'éleveur,échanger, découvrir les travaux et repatez avec du bon lait de nos vaches.

Don libre

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, de sa localisation ou des contreparties.

2

Choisissez une contrepartie

et ajustez si vous le souhaitez le montant de votre contribution.

3

Recevez vos produits

ou profitez des séjours et expériences que vous avez choisis.

4

Partagez votre expérience

sur les réseaux sociaux @miimosa_fr pour continuer de soutenir le projet et son porteur.