Bien-être animal : un abattoir mobile dans l'Hérault

par 

Marion WELCH

Don avec contrepartie

Participez vous aussi développement de solutions d’abattage à la ferme dans l’Hérault et ses départements limitrophes

Occitanie

Hérault, France

69%

120

Contributeurs

9 jours

restants

6 985 €

sur 10 000 €

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.

En soutenant ce projet, vous oeuvrez pour :

Présentation du projet

Vous aussi vous pouvez contribuer au bien-être animal et décider de ce que vous voulez manger. 

Nous, éleveuses et éleveurs de l’Hérault et de départements limitrophes, souhaitons en finir avec le stress de nos animaux en les accompagnant jusqu’au bout, sur leur milieu de vie habituel. 

En participant, vous contribuez surtout à la démocratisation des solutions d’abattage de proximité et vous montrez que vous soutenez les objectifs du projet. 

Nous formons l'association "Abattage à la Ferme Hérault", rassemblant éleveuses et éleveurs de bovins, de porcins, et de petits ruminants dans une démarche de vente en circuits courts, en agriculture biologique pour la plupart, et notre modèle d’élevage est conçu de manière à permettre à nos animaux d’exprimer leur comportement naturel. 

Notre projet, né de trois années de travail, vise à mettre en route des outils d’abattage en accord avec le respect et le bien être de nos animaux et des personnes impliquées. 

Vers la continuité des pratiques d’élevage

Motivés par le lien profond que nous entretenons avec nos animaux, nous souhaitons être présents pour eux jusqu'au bout, en leur assurant les meilleures conditions de fin de vie dans un cadre qui leur est familier, permettant de maintenir un environnement serein pour l'animal. 

La pratique actuelle qui consiste à confier nos animaux aux abattoirs traditionnels nous éloigne de cette responsabilité et nous laisse dans l'ignorance des conditions de leur abattage. 

C’est l’abattage à la ferme qui nous permettra la continuité de nos pratiques d'élevage.

Notre réponse au manque d’abattoirs de proximité 

Au-delà de vouloir accompagner nos animaux jusqu’au bout, la disparition des abattoirs de proximité place les éleveurs dans une position de précarité et de vulnérabilité puisque le maintien de notre activité d’élevage dépend de la présence d’un outil d’abattage sur notre territoire. La raréfaction et l’éloignement géographique des abattoirs a induit une augmentation du coût du transport des animaux ou de sa sous-traitance, fragilisant les formes « extensives » d’activités d’élevage. 

Les petits abattoirs de proximité ferment progressivement car ils ne parviennent pas à tenir la concurrence face aux structures industrielles, obligeant ainsi les éleveurs à envoyer leurs animaux dans leurs abattoirs. La dynamique de concentration des abattoirs, donc de diminution de leur nombre sur les territoires, contraint certains de nous à inscrire leurs activités dans des filières longues, abandonnant des circuits courts de commercialisation qui participent à la relocalisation de l’alimentation.

L’Occitanie ne fait pas exception à cette restructuration des abattoirs, qui participe d’une précarisation et d’une paupérisation du monde professionnel agricole et, plus largement, du monde rural dans divers territoires. 

Dans le cas de l’abattage à la ferme,
c’est l’abattoir qui vient aux animaux (caisson d’abattage, camion abattoir),
et non les animaux qui vont à l’abattoir. 

Notre outil d’abattage à la ferme

Pour le premier temps du projet, la solution que nous avons retenue pour abattre nos animaux sur leur lieu de vie est le caisson d’abattage. Cette première phase du projet a déjà été financée : les premiers abattages à la ferme débuteront au cours de l'an 2024.
Il s’agit d’une unité mobile de mise à mort, telle une remorque, conçue pour chaque espèce (bovin, petit ruminant, porcin). Le caisson d’abattage est rattaché à l’abattoir de Pézenas et assure les rotations  du site fixe de l’abattoir jusqu’aux fermes. La contention, l’étourdissement et la saignée sont réalisés à la ferme  dans  le caisson ; les étapes suivantes sont  réalisées au sein de l’abattoir partenaire de Pézenas.
Le caisson d’abattage pour les bovins est actuellement en phase de test. 

Pour le deuxième temps du projet, nous souhaitons la mise en route d’un camion abattoir qui permettrait de prendre en charge l’ensemble des opérations restantes (éviscération, dépeçage, mise en carcasse et réfrigération). Le dispositif consistera en un caisson d’abattage qui se rendra sur les fermes pour la mise à mort (comme la phase 1) et qui amènera la carcasse au camion abattoir qui sera stationné sur une placette (lieu équipé en frigo pour le stockage des carcasses et en bacs d’équarrissage) (cf. schéma). Ce dispositif vise à se rapprocher des fermes les plus éloignées afin de pouvoir  desservir tous les élevages du département et limitrophes. Dans cette deuxième phase du projet, le partenariat avec l’abattoir continuera d’exister pour répondre aux besoins des élevages se situant dans un rayon de 2h entre la saignée et l’arrivée à l’abattoir (délai réglementaire). 

Cette présente campagne d’appel aux dons vise ainsi à soutenir la phase camion abattoir.

 

À quoi va servir la collecte ?

Votre contribution a pour objectif de financer une partie du camion abattoir, et précisément du châssis, qui est la structure de base du camion. C'est sur ce châssis que reposera la remorque équipée pour l'abattage.

Chaque pallier atteint nous rapprochera donc un peu plus de l'achat de ce camion châssis

Premier palier : 10 000 €,

Deuxième palier : 16 000 €,

Mille mercis. Merci d'avoir pris le temps de lire la description de ce projet qui nous tient vraiment à coeur. 
Nous avons hâte de voir la phase 2 du projet aboutir grâce à vous !

 

Ce projet est mené en partenariat avec INRAE-UMR Innovation et le Syndicat mixte Filière Viande Hérault.
Il est soutenu par la Confédération paysanne, la FADEAR, la Fondation de France et la région Occitanie.


Suivez nous sur les réseaux sociaux :

Contreparties

Pour 25 euros ou plus

Un grand merci !

Merci beaucoup pour votre soutien !

Choisie 36 fois

Pour 50 euros ou plus

Inscription à la lettre l'actualité du projet

Un grand merci ! Vous pourrez recevoir la lettre d'actualité qui concerne le projet pour rester informé de son avancée !

Choisie 19 fois

Coup de

Pour 80 euros ou plus

Invitation à visiter l'une de nos fermes

Un grand merci ! Vous pourrez recevoir la lettre d'actualité qui concerne le projet pour rester informé de son avancée et vous serez invité à venir visiter l'une de nos fermes !

Disponibilité

avril 2024


Choisie 10 fois

Pour 130 euros ou plus

Invitation à un barbecue sur une ferme

Un grand merci ! Vous pourrez recevoir la lettre d'actualité du projet. Vous serez également invité (deux personnes) à venir visiter une de nos fermes lors d’un barbecue organisé !

Livraison

À retirer sur place


Choisie 8 fois

Pour 300 euros ou plus

Invitation à une garde de troupeau

Un grand merci ! Vous pourrez recevoir lettre d'actualité du projet. En plus d'une invitation au barbecue organisé sur une de nos fermes, vous serez invité (deux personnes) à une demi journée de garde de troupeau.

Livraison

À retirer sur place


Choisie 1 fois

Pour 500 euros ou plus

Invitation à l'inauguration du camion abattoir

Un grand merci ! Vous pourrez recevoir la lettre d'actualité du projet. En plus d'une invitation au barbecue organisé pour nos contributeurs, vous serez invité (deux personnes) à une demi journée de garde de troupeau. Vous serez également invité à l’inauguration du camion abattoir !

Livraison

À retirer sur place


Don libre

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, de sa localisation ou des contreparties.

2

Choisissez une contrepartie

et ajustez si vous le souhaitez le montant de votre contribution.

3

Recevez vos produits

ou profitez des séjours et expériences que vous avez choisis.

4

Partagez votre expérience

sur les réseaux sociaux @miimosa_fr pour continuer de soutenir le projet et son porteur.