Truites Bio et Perches en Belgique

par 

Thomas LAGASSE

Don avec contrepartie

Le but du projet est de développer le marché de la truite bio belge et de lancer une nouvelle espèce de poisson sur le marché : "La perche"

Freux, Libramont-Chevigny, Belgique

61%

90

Contributeurs

5 222 €

sur 8 450 €

Projet financé !

Le 17 mars 2024

En soutenant ce projet, vous oeuvrez pour :

Présentation du projet

Bonjour à tous.

Je m'appelle Thomas, j'ai 29 ans et je suis passionné d'environnement depuis toujours, en particulier par la biodiversité aquatique et surtout par les poissons. Avant de  lancer mon projet, j'ai travaillé dans une station d'épuration industrielle pour la société Puratos. Ensuite, j'ai travaillé comme technicien et formateur en aquaculture pour l'université de Liège.

Depuis que j’ai 10 ans, j'ai un rêve : celui de devenir pisciculteur. Et aujourd'hui mon rêve se réalise. Le 1er mai 2023, j'ai eu la chance de reprendre la pisciculture de Freux située dans la commune de Libramont. Il s'agit de la plus vieille pisciculture de Wallonie.

La pisciculture est alimentée par deux sources naturelles. L'eau des sources est répartie entre les  32 étangs et la salle d'écloserie pouvant produire jusqu'à 2 000 000 d'oeufs.  

Avoir l'eau de source garantie sans pollution, et des berges d'étangs naturelles permet au site de pouvoir bénéficier d'une production respectant le cahier des charges du label biologique.  

 

Objectifs du projet 

 

Mon projet est constitué de deux objectifs :

Le premier est de faire passer ma production de truites en bio, comme elle l'était auparavant, dans le but de pouvoir relancer la filière aquacole bio en Belgique.  Le développement de l'oeuf jusqu'à la truite de 100 gr se fera sur le site de Freux. Ensuite, nous passerons la main à Oliver Mathonet qui achèvera le grossissement des truites et les transformera en filets ou autres.

La pisciculture Mathonet est actuellement la seule à faire partie du circuit bio. Mais sans nous, il ne pourra pas continuer son activité en bio car il n'existe aucun autre fournisseur d'alevins bio en Belgique. 

Je souhaite également garder 10% de ma production de truites pour faire de la vente directe sur la pisciculture.

    

  

Le deuxième objectif du projet est de lancer une nouvelle espèce de poisson sur le marché. Mon choix s'est porté sur la perche commune

Contrairement à la truite, l'entièreté du cycle de la perche se fera à Freux. C'est-à-dire de l'éclosion de l'oeuf jusqu'au grossissement final des poissons destinés à la vente en poissonneries et dans des restaurants locaux.

J'ai choisi la perche car c'est  un poisson originaire de nos rivières qui mérite d'être connu des consommateurs. Son filet à un goût très fin, ce qui en fait un poisson de premier choix pour les grands chefs.

Je travaille en Collaboration avec l'université  de Nancy afin d 'étudier la faisabilité de l'élevage dans la pisciculture en prenant en compte différents paramètres de l'eau,  la vitesse de croissance du poisson, le nourrissage, etc.

Un autre intérêt de produire la perche va permettre de faire avancer la recherche sur les conditions d'élevage de ce poisson car, actuellement, il existe très peu d'élevages de perches en Europe.

Ce projet d'aquaculture, c'est le projet d'une vie  qui me tient énormément  à cœur, et qui pourrait voir le jour grâce à vous !

Mon Papa, qui m'aide énormément, sans qui rien ne serait possible

À quoi va servir la collecte ?

Le premier palier va servir à financer la première commande d'aliments bio pour les truites. 

C'est une commande d'une tonne d'aliments chez Le Gouessant aquaculture.

Le prix est de 4 750 euros.

 

Le deuxième palier va me servir à acheter des alevins de perches pour démarrer la production de celle-ci. Actuellement, je ne dispose pas suffisamment  de perches dans la pisciculture.

Le prix est  de 3 750 euros pour 10 000 alevins.

 

En plus de m'aider à mettre en place mon projet,  votre don va aussi permettre de maintenir la filière bio aquacole  en Belgique. Car elle est sur le point de s'écrouler, n'ayant plus de possibilité de s'approvisionner en alevins de truites bio.  

il s'agit bien plus que d'un simple projet !!

 

Je compte sur vous pour m'apporter votre aide, afin de pouvoir concrétiser mon rêve !

Un grand merci d'avance !!

Contreparties

Pour 15 euros ou plus

Visite guidée

Un très grand merci ! + une visite guidée de la pisciculture (1h30) + un fascicule de recettes sur la truite

Livraison

À retirer sur place


Choisie 8 fois

Pour 25 euros ou plus

Portion de Truite

Un très grand Merci ! + une visite guidée de la pisciculture (1h30) + une portion de truite (300g) + un fascicule de recettes sur la truite

Livraison

À retirer sur place


Choisie 14 fois

Coup de

Pour 50 euros ou plus

4 portions de truites

Un très grand merci ! + une visite guidée de la pisciculture (1h30) + 4 portions de truites (300g chacune) à la fin de la visite + un fascicule de recettes sur la truite

Disponibilité

février 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 28 fois

Pour 75 euros ou plus

2 filets de truite bio Mathonet

Un grand merci ! + une visite guidée de de la pisciculture (1h30) + 2 filets de truite bio de notre partenaire la Pisciculture Mathonet + un fascicule de recettes sur la truite

Livraison

À retirer sur place


Choisie 7 fois

Pour 120 euros ou plus

Assiette gourmande de Truite

Un grand Merci + une visite de la pisciculture (1h30) + une assiette gourmande de truite composée de 2 filets de truite bio fumée, d'une mousse et d'une rillette + un fascicule de recettes sur la truite

Livraison

À retirer sur place


Choisie 8 fois

Don libre

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, de sa localisation ou des contreparties.

2

Choisissez une contrepartie

et ajustez si vous le souhaitez le montant de votre contribution.

3

Recevez vos produits

ou profitez des séjours et expériences que vous avez choisis.

4

Partagez votre expérience

sur les réseaux sociaux @miimosa_fr pour continuer de soutenir le projet et son porteur.

J-22

Don avec contrepartie

Le Pain des Noyers : microboulangerie sociale de quartier

Sécurité et souveraineté alimentaire

Santé et bien-être

Cohésion sociale

3 070 € collectés

Objectif 10 000 €

30%

guillaume lobet

Namur, Belgique