24 agriculteurs charentais à fond pour des sols vivants

par 

L'union Entente des coopératives

Don avec contrepartie

TOPSOL, pour aller vers des systèmes résilients : moins de chimie, moins de travail du sol et plus de couverts végétaux

Nouvelle-Aquitaine, France

0%

1

Contributeurs

550 €

sur 440 000 €

Collecte Terminée

Les contributions ont été intégralement remboursées car le projet n’a pas atteint 60% de son objectif.

En soutenant ce projet, vous oeuvrez pour :

Projet

Finance et impacts

Contributeurs

1

Actualités

Commentaires

Documents

Présentation du projet

Notre coopérative 

La création de l’Entente en 1995 a marqué la volonté de 9 Coopératives de se regrouper pour soutenir et développer leur activité par une valorisation collective de leurs productions. Un engagement partagé toujours réaffirmé depuis. Qualité des productions, tonnages disponibles à l’export, réactivité et optimisation logistique sont l’image de marque de l’Entente depuis plus de 20 ans (2 000 agriculteurs sociétaires actifs, 150 salariés, 25 techniciens certifiés, 75 000 hectares, 35 points de collecte, 400 000 tonnes de collecte). 

Cette Union regroupe les coopératives de Tonnay-Boutonne, Beurlay, CAVAC Villejésus, CARC Cognac, Chérac, Courçon, Matha, Saint Pierre de Juillers et Saint-Agnant. Cette organisation permet d’asseoir un ancrage local à chaque coopérative partenaire, notamment en commercialisant la collecte à proximité des lieux de stockage mais aussi d’exporter une partie de cette dernière par le biais des silos portuaires de Tonnay-Charente et de La Pallice. 

Parcelle de tournesol - Photo du 02/06/2022, chez Lionel.C. (63) sur terres noires - © Aubin LAFON

Notre ambition 

Toutes les coopératives de l’Union se sont engagées dans une démarche RSE depuis plusieurs années tout en gardant leurs spécificités (terroirs, productions collectées, orientations stratégiques, identité). Grâce à la qualité des céréales produites dans la région, l’Entente figure parmi les premières entreprises coopératives à avoir obtenu les certifications ISO 9001, HACCP et CSA-GTP. Une norme et des certifications qui garantissent une traçabilité totale du champ jusqu’au produit fini. Tous les contrats sont conclus sous réserve d’un ensemble d’analyses relatives à la sécurité des denrées alimentaires : absence de résidus de pesticides, teneurs potentielles en mycotoxines, absence d’OGM. 

Vers de terre dans nos parcelles - © Aubin LAFON

Pour faire suite à cette démarche et face aux attentes sociétales locales notamment sur la préservation des ressources en eau et face à nos impasses techniques (prolifération d’adventices difficiles à contrôler, perte de fertilité organique des sols, faible infiltration de l’eau engendrant de l’érosion et augmentation croissante des coûts de production), nous souhaitons nous engager ou poursuivre notre transition vers l'Agriculture Régénératrice des Sols.

De fait, nous, agriculteurs, et nos coopératives souhaitent s’orienter vers une production plus agroécologique des grandes cultures où la gestion du sol est au cœur des décisions. 

Notre projet TOPSOL

Logo de notre projet

L’objectif principal du projet TOPSOL est le suivant : évoluer d’un système vulnérable = chimie « lourde » avec un travail du sol +/- intensif à un système résilient = « chimie minimale » et/ou « alternative » (bioproduits, etc.) sans aucun travail du sol et où les MIX performants de plantes (couverts végétaux) sont à la base du système de production (voir notions de L. Séguy et S. Bouzinac). 

Ainsi, nous enclencherons notre transition agroécologique pour : 

  • améliorer le capital sol, notre premier outil de production, et stopper les érosions hydriques et éoliennes.
     
  • retrouver de la structure verticale de nos sols (infiltration et stockage d’eau, recyclage) et limiter l’évaporation.
     
  • augmenter la portance des outils et limiter le phénomène de reprise en masse des sols (« coudre » constamment les sols par des racines).
     
  • maîtriser les adventices et trouver des solutions face aux problèmes et limites du désherbage chimique.
     
  • réduire la consommation d’intrants en augmentant le taux de matière organique et la vie des sols pour être moins vulnérables face aux aléas climatiques et géopolitiques.
     
  • assurer la viabilité et la productivité de la ferme.
Formation à l'agroécologie suivie par le collectif - © Aubin LAFON

Concrètement, en fonction de la maturité de chacun des agriculteurs, différentes pratiques agricoles seront enclenchées. 

Les agriculteurs « pionniers » : souhaitent perpétuer leur système de production en le faisant évoluer et en le complexifiant dans le but de réduire tout type d’intrants de synthèse, d’améliorer les MIX de plantes de « renfort » pendant la période d’interculture… pérennisation de la technique du 0 travail du sol quelle que soit la culture de rente. Ils pratiquent l’agriculture régénératrice depuis 5-10 ans. 

Les agriculteurs « nouveaux convaincus » : sont dans la phase de transition où plusieurs leviers sont mis en œuvre : révision des rotations culturales, souvent par un allongement, adaptation ou achat de matériels spécifiques, travail sur l’intégration de MIX de plantes de « renfort » ultra-performants, dynamique collective… conversion en cours sans prise de risque pour assurer la réussite. Ils sont en phase d’apprentissage et expérimentent l’agriculture régénératrice des sols depuis un à trois ans. 

Que se passe t-il dans nos sols agricoles ? Photo du 05/03/2021, chez Emmanuel R. (17) sur groies - © Aubin LAFON.

À quoi va servir la collecte ?

Pour les agriculteurs “pionniers”, le financement de ce projet serait l’occasion de reconnaître et récompenser les efforts faits depuis plusieurs années par ces agriculteurs passionnés avant même que ce soit une priorité agricole des instances politiques et du grand public. 

Pour les agriculteurs « nouveaux convaincus », le financement de ce projet permettrait véritablement d’amorcer un changement durable des pratiques, de pallier la prise de risque surtout dans un contexte tendu et d’inciter les agriculteurs à continuer dans cette voie. 

 

Semis dans un couvert végétal - © Aubin LAFON.

Les grands pôles de dépenses sont les suivants : 

  • L’achat de semences de couverts végétaux
     
  • L’adaptation de matériels existants ou l’achat de nouveaux matériels qui permettent de semer les couverts végétaux ou encore de semer en limitant le bouleversement de la vie du sol.

 

 

Nous comptons donc sur vous, entreprises et citoyens, pour soutenir la démarche et les agriculteurs de votre territoire dans leur changement de pratiques dont les bénéfices en termes environnementaux, économiques, sanitaires et nutritionnels concernent l’ensemble de la société. 

Contreparties

Pour 50 euros ou plus

Apparition dans la liste des contributeurs citoyens

Votre nom apparaitra dans la liste des contributeurs et contributrices du projet (visible sur le site Internet de Solnovo). Un grand merci à vous !

Choisie 1 fois

Pour 100 euros ou plus

Visite d'exploitation

Visite d'une de nos exploitations engagées dans le programme Solnovo.

Pour 200 euros ou plus

Visite d'une coopérative

Venez découvrir les dessous de la coopératives, lors d'une visite guidée d'une de nos coopératives de l'Entente. Découvrez ce qui se passe avant/après les récoltes et comment ces organisations agricoles sont gérées de l'intérieur.

Pour 300 euros ou plus

Abonnement à la newsletter Solnovo

Recevez régulièrement toutes les actus sur le programme Solnovo : avancées des agriculteurs, photos, résultats :)

Choisie 1 fois

Pour 1 000 euros ou plus

Invitation à toutes les journées annuelles

Solnovo réunira, tous les ans, toutes les parties prenantes du programme (agriculteurs, chercheurs, experts en agroécologie, etc.) autour de journées conviviales et basées sur l'échange !

Pour 10 000 euros ou plus

Logo de l’entreprise apparait sur la fiche projet

Votre logo apparaitra sur la fiche du projet que vous avez financé. Cette fiche est directement consultable sur le site Internet Solnovo et régulièrement utilisée par l'équipe Solnovo dans sa communication.

Pour 50 000 euros ou plus

Vidéo personnalisée du projet

Une vidéo permettant à votre entreprise de communiquer positivement sur le projet financé.

Pour 150 000 euros ou plus

Participation à la vie du programme Solnovo

Vous serez invité à tous les comités de suivi des projets et pourrez discuter régulièrement avec les porteurs de projet.

Don libre

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, de sa localisation ou des contreparties.

2

Choisissez une contrepartie

et ajustez si vous le souhaitez le montant de votre contribution.

3

Recevez vos produits

ou profitez des séjours et expériences que vous avez choisis.

4

Partagez votre expérience

sur les réseaux sociaux @miimosa_fr pour continuer de soutenir le projet et son porteur.