Abreuver mes vaches au pâturage grâce à l’énergie solaire !

par 

Frédéric SIMON

Don avec contrepartie

Remonter l’eau dans mes pâtures avec une pompe solaire et créer un réseau d'eau pour améliorer le bien être de mes vaches.

Auvergne-Rhône-Alpes

Saint-Héand, France

841%

8

Contributeurs

8 410 €

sur 1 000 €

Projet financé !

Le 21 janvier 2024

En soutenant ce projet, vous oeuvrez pour :

Projet

Finance et impacts

Contributeurs

8

Actualités

Commentaires

2

Documents

Présentation du projet

Je suis Frédéric SIMON, éleveur laitier sur la commune de Saint-Héand, près de Saint Etienne dans le département de la Loire. Je me suis installé en 2001 en GAEC avec mon père sur l'exploitation familiale où j’ai grandi.

A cette époque l’exploitation était en production laitière avec un système intensif, principalement en « ensilage » avec 40 ha et 32 vaches laitières ainsi qu'un atelier de veaux de boucheries (60 places).

En 2010, suite au départ en retraite de mon père, j'ai décidé de remettre à plat tout le système. J’ai dans un premier temps arrêté l'atelier d'engraissement de veaux et choisi d’arrêter l’ensilage. J’ai pris la décision d’investir dans un séchage en grange pour garantir une qualité optimale de l’herbe récoltée sur l’exploitation.

La ferme étant en moyenne montagne et en pente, l’herbe pousse en décalé au printemps selon l’exposition et l’altitude de mes parcelles. Cela engendre des difficultés pour optimiser la qualité de la récolte. Avec le séchoir, je peux ainsi récolter en plusieurs fois mes fourrages toujours au bon stade.

De plus, je pense que la qualité des fourrages en sec favorise le bien être de mes vaches.

Le séchoir fonctionne grâce à la chaleur générée par le soleil et récupérée sous le toit du bâtiment pour être propulsé par un ventilateur. Ce système consomme peu d'énergie parce que l'air réchauffé est moins humide, ce qui permet de sécher plus rapidement le fourrage.

En maîtrisant cette technique j’ai pu arrêter la culture de maïs et ne plus faire d’ensilage d’herbe. Ceci me permet aujourd’hui d’avoir 85% de ma surface en herbe dont une majorité de prairie naturelle.

J’ai pu réduire la surface labourée de plus de 50% (reste 6 ha de céréales). J’ai pu arrêter totalement les traitements phytosanitaires depuis 3 ans.

Mes vaches pâturent 240 jours par an en moyenne, elles sont heureuses au pâturage, leur bien-être est une priorité pour moi.

Dans le cadre du programme Les Deux Pieds Sur Terre avec ma laiterie Danone, dans une démarche d’amélioration permanente, nous avons réalisé un diagnostic carbone de notre exploitation afin d’identifier des points d’amélioration permettant encore de réduire l’empreinte carbone.

Aujourd’hui mon empreinte carbone est de 0,74 kg éq.CO2 par litre de lait produit, ce qui est faible par rapport à la moyenne française (1,01 kg eq.C02/L) . Grâce à mon système priorisant le pâturage, je limite les achats extérieurs et favorise le stockage carbone grâce aux nombreuses prairies et aux haies.

Lors de ce diagnostic j’ai appris que mon activité permet de fournir les besoins alimentaires (équivalent en protéine) de plus de 1 000 personnes, cela me rend fier et me pousse encore plus à continuer à m'améliorer chaque jour.

Nous avons identifié un projet principal permettant d’augmenter un peu plus la production de lait au pâturage grâce à un meilleur accès à l’eau. Aujourd’hui, il fait de plus en plus chaud et sec au pâturage, il faut en permanence renouveler l’eau des vaches. 

Cela me demande du temps, consomme une quantité non négligeable de fioul pour emmener la tonne à eau avec le tracteur au quotidien et peut pénaliser la production s' il venait à manquer d’eau dans la journée.

À quoi va servir la collecte ?

Mon projet consiste donc à optimiser la production de lait et le bien-être de mes vaches pendant la période de pâturage. Je vais aménager l’accès à l’eau sur 12 ha de prairies naturelles .

Dans un premier temps je vais installer un stockage de l’eau grâce à une cuve alimentée par les drains situées dans les parcelles réalisés depuis plusieurs décennies. L’eau de cette cuve sera acheminée vers un second stockage situé sur le point haut de la parcelle (comme un château d’eau) grâce à une pompe fonctionnant à l’énergie solaire. Ceci permettra de stocker les besoins en eau de mes vaches pour une semaine. L’eau sera ensuite acheminée par gravité vers les 12 bacs répartis sur les 12 ha de pâturages. Les vaches auront ainsi toujours accès à un point d’eau de qualité et à proximité. Cela favorisera la production de lait au pré et la santé de mes vaches.

Cet aménagement va aussi me permettre de gagner du temps et réduire la consommation de carburant pour amener l’eau dans les prairies.

Le coût de l’investissement est de ;

Cuves : 6 500€

Pompes et panneaux solaires 8 000€

Bacs et flotteurs 2 500€

Fournitures diverses 4 000€

Dans le cadre du programme Les Deux Pieds Sur Terre, ma laiterie Danone participera à hauteur de 7 500€ sur mon projet, je vous propose également d’y contribuer, dans un premier temps pour la mise en place des 4 premiers bacs d’abreuvement des vaches sur la parcelle, à hauteur de 1 000€.

J'auto financerai le reste des investissements.

Ce projet me tient à coeur parce que le bien-être et la santé de mes vaches restent ma priorité. Le faible impact environnemental de ma ferme ainsi que la qualité du lait que je fournis à Danone pour fabriquer de bons produits pour vous consommateurs sont une grande fierté pour moi.

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mon projet et vous remercie par avance pour votre générosité.


Nos partenaires :

Contreparties

Pour 10 euros ou plus

MERCI

merci pour votre soutien

Choisie 2 fois

Pour 30 euros ou plus

N'oubliez pas vos bouteilles

3 L de lait à venir chercher à la ferme

Choisie 1 fois

Pour 50 euros ou plus

Devenez parrain/marraine

En plus de la contrepartie précédente, nous vous proposons de parrainer une de nos génisses en choisissant son prénom.

Choisie 1 fois

Pour 75 euros ou plus

Venez planter un arbre

Nous planterons ensemble un arbre sur la prairie que vous allez parrainer.

Choisie 1 fois

Pour 100 euros ou plus

Prévoir des bottes

Allons rentrer les vaches à l’étable et assister à la traite ensemble.

Pour 150 euros ou plus

Mise au Vert

Venez passer un après midi à la ferme et terminons la soirée par un casse-croûte local.

Don libre

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, de sa localisation ou des contreparties.

2

Choisissez une contrepartie

et ajustez si vous le souhaitez le montant de votre contribution.

3

Recevez vos produits

ou profitez des séjours et expériences que vous avez choisis.

4

Partagez votre expérience

sur les réseaux sociaux @miimosa_fr pour continuer de soutenir le projet et son porteur.