La Commune Ferme

Commune Ferme est une ferme pour toutes et tous, pour un accès à une alimentation de qualité.

par Association Au Maquis

SIREN:

Lauris, France
Succès
Don avec contrepartie
10 945 € collectés
Objectif de 14 000 €
78 %

Projet financé

le 04 décembre 2021

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Nous avons atteint la première marche que nous avions fixée... MAGNIFIQUE !! Merci à toutes et tous ! 

Cette petite ferme est en train de pousser ! et 8000€ ça permet de belles choses ! 

Bien sûr, pour la création d'une ferme de 2ha, il en faut bien plus... alors, n'hésite pas ! Si tu as envie de participer à ce beau projet, fonce ! La ferme a besoin de toi !!

Avec 10 000€, on pourra acheter plus d'arbres, avec 14 000€ plus d'outils agricoles pour faciliter le travail et puis si c'est plus, eh bien génial ! on pourra acheter de vraies serres durables et belles.... Merci à toi, à nous toutes et tous, pour nos mobilisations.

Qui sommes nous ?
 

Au Maquis est une association d'éducation populaire qui contribue à la transformation sociale, économique, écologique et poétique de son territoire pour bien vivre ensemble. 
Véritable marmite d’initiatives locales, l’association dynamise les acteurs du Luberon et fait des liens avec la ville et le monde. Au Maquis est devenu un partenaire incontournable sur notre territoire sur les questions d’alimentation, d’agriculture locale, de précarité, de lien social, de santé, de mise en place de démarche collective, d’accompagnement de projets, d’éducation populaire.

Naissance de l'action 


L'association s’oriente depuis 2017, vers les publics les plus fragilisés. Intervenant à la maison commune, centre d’accueil de jour, et au Cada à Cavaillon à l’intérieur desquels nous animons des ateliers réguliers sur le jardinage, l’alimentation, la santé... Ces moments de convivialité et de bien-être des publics ont convaincus l’association de l’utilité de monter d’aller plus loin sur ces enjeux d’agriculture et d’alimentation. 
L'association trouve un terrain de 2000m2 en 2019 et lance une première petite ferme pour expérimenter la production agricole collective. Les journées à la ferme et les journées de glanage permettent de fournir les participants en produits de qualité, d’approvisionner les associations d’aide alimentaire et de passer de belles journées de liens.
Des collectes alimentaires mensuelles ont aussi été organisées depuis 2019 pour les associations d’accueil d’urgence de Marseille et des Hautes-Alpes. Dans le cadre de la « caravane de la Durance » nous coopérons avec d’autres organisations associatives et acteurs de la chaîne alimentaire pour d’approvisionner avec des produits de qualité là où il n’y a pas d’autres réponses et notamment pendant les périodes de confinement.


Vers une évolution de l’aide alimentaire 
 

Crédits photo MIRR : Edouard Sors et Wahil/fraises


Aujourd’hui, ce sont plus de 10 millions de personnes qui sont concernées par l'aide alimentaire dans notre pays.
Depuis 2 ans, Au Maquis s’implique pour changer les pratiques de l’aide alimentaire pas seulement en fournissant plus de « localité » mais en intégrant les publics tant à la production, qu’à la cueillette et à la distribution. L'aide alimentaire agite souvent la question de la dignité humaine c'est pourquoi il nous parait essentiel que les personnes concernées puissent passer de « bénéficiaire» à « acteur de son alimentation"

 

On parle de droit à l’alimentation et nous proposons de construire tous ensemble d’autres systèmes d’aide alimentaire, en coopération entre agriculteurs, transformateurs, collectivités, institutions et habitants afin de mettre en place une alimentation de qualité à laquelle tout le monde a droit.

Le Projet Commune Ferme


L’idée : réduire la précarité alimentaire en favorisant l’accès à tou.tes à une alimentation de qualité et en permettant à ceux qui le souhaitent de se réapproprier leur alimentation, par l’installation d’une ferme de fruits et légumes bio pour :
- produire et transformer, avec les publics concernés, via l'animation d'ateliers hebdomadaires et de chantiers collectifs à la ferme et ainsi partager et transmettre des compétences
- mobiliser les paysan.nes solidaires locaux pour faciliter le don de produits de qualité.

Crédits photo MIRR : Edouard Sors Noureddine / cArottes

- distribuer avec les publics concernés les produits de qualité de la ferme et les produits des paysan.ne.s solidaires aux participants et dans les sites partenaires, au plus près des personnes concernées (Maison Commune, CADA, foyer ADOMA, Epicerie sociale, Secours populaire, collectifs citoyens de Marseille et des Hautes-Alpes...)
- animer des ateliers de cuisine hebdomadaires pour faire le lien du champ à l’assiette, accompagner les personnes dans leur élan pour « mieux manger »
- animer des ateliers sur les liens alimentation et santé.
- permettre la participation des publics concernés en favorisant leur posture "d'acteurs" du projet et construire avec eux une gouvernance partagée de la ferme.
- permettre la participation de publics "solidaires" et construire leur interaction avec la ferme.
- réfléchir et construire ensemble le modèle économique et social de la ferme et le pérenniser.

Crédits photo MIRR : Edouard Sors et Mohammed / Aubergines

Suite à sa première année d’expérimentation, Au Maquis lance, en 2020, cette ferme à vocation sociale et initie, avec les personnes concernées, une première production de légumes et fruits pour permettre à chaque participant de se réapproprier son alimentation, avec des produits sains et de qualité. Cette ferme d’un nouveau genre s’invente pas à pas, se construit par l’action collective, tout le monde participe aux choix de mises en culture, au fonctionnement, aux ateliers...
Les premiers résultats sont très encourageants . Au-delà des chiffres (2 ateliers participatifs par semaine, 3 distributions hebdomadaires de produits depuis mai (augmentées des dons paysans du réseau local), un atelier de cuisine hebdomadaire suivi d'un repas convivial, une 50aine de publics concernés et une 20aine d'habitants solidaires), la ferme trouve un engouement de la part des publics ciblés et les premiers impacts constatés sont très inspirants.

Chaque vendredi, la ferme et la table du maquis est grande ouverte ! On y cultive le matin dans les champs, entre les cerisiers ou dans les lignes de carottes, pendant que d’autres préparent à manger et à 13h, c’est le grand moment de bonheur ! Tout le monde se retrouve autour de la table et partage le repas.
Chaque vendredi est unique ! On peut y écouter la musique somalienne de Nourradine, y apprendre le pachtoune avec Salim, partager ses histoires de vie avec Rachida, faire du coulis de tomates avec Seb, écouter la belle chanson d’Yvette, rapper avec Wahil, se marrer avec Guy ou planifier avec Régis...

Quelques citations :

En dégustant une fraise succulente : "donner le meilleur du meilleur à nous, à eux, qui manquent de tout (en montrant les copains), c'est ce qu'il y a de plus beau ! C'est bien plus qu'une fraise ce qui se passe ici !!"
- "Depuis que je viens le vendredi, je me fais à manger ! en 75 ans, je ne m'étais jamais fait à manger !"
"Maintenant, chaque jour j'essaye, j'ose des choses nouvelles ! Et même, ça me donne envie de faire attention à moi : je m'habille bien maintenant. Regarde !"
- "Je suis agriculteur dans mon pays, je veux venir ici tant que je peux! Rien d'autre de mieux à faire que cultiver"
- "Nous 3, on voudrait faire une soupe pour les autres, pour vous faire goûter notre pays"
- "Ici, c'est moi qui fait! Laissez-moi planter, je m'en charge ! "
- Une semaine après avoir mangé une courgette : "Tu sais, je t'avais dit que je détestais les courgettes mais depuis que tu m'as fait goûter l'autre jour, j'en ai refait chez moi ! D'ailleurs, j'ai collecté des recettes de courgettes que j’ai photocopiées là, si ça peut servir aux autres."
 

A quoi va servir la collecte ?

De la « p’tite ferme » à la grosse !


Les 2000m2 de maraîchage sont devenus insuffisants pour faire face à la demande de produits de qualité et la mobilisation des participants... Au printemps 2021, Au Maquis postule et se voit attribuer par la Safer, un terrain de 2ha pour développer le projet et aller plus loin. L’aventure commence alors vraiment !
2,6 ha nous attendent pour la mise en culture de légumes mais aussi de fruits. C’est parce que les fruits de qualité sont très importants et peu disponibles dans les circuits d’aide alimentaire, que nous faisons le choix, avec les participants, de consacrer une partie conséquente de la ferme à la production arboricole.
La ferme sera conçue selon un schéma agroforestier. associant fruitiers et légumes en synergie. Des rangs espacés d’arbres fruitiers (pommier, poirier, pêcher, abricotier, plaqueminier...) permettront une alternance de lignes de légumes, légumineuses et petits fruits. Les interactions entre les arbres et les
légumes sont nombreuses et permettent d’optimiser les surfaces dans l’espace et le temps.

MiiMOSA - Aidez-nous à créer un verger-maraîcher à Gap! - MiiMOSA
exemple d'un verger-maraicher

La ferme accueillera aussi un élevage de poules pondeuses associé aux cultures car la présence de protéines est importante dans les circuits d’aide alimentaire. Au-delà des œufs, les poules sont aussi un formidable vecteur de pédagogie, de lien au monde animal et de joie !
Enfin, Commune ferme installera sa pépinière de plants maraîchers et de fleurs pour produire les petits plants de la ferme et partager plus largement avec les jardiniers du territoire.
Au-delà de sa fonction première de produire en quantité et en qualité, Commune ferme sera un lieu écologique pour faire de ce lieu un exemple en termes de biodiversité mais aussi de gestion des énergies,
des intrants, des "déchets", de l'eau... Aussi, la fonction accueil des publics, accessibilité, participation de chacun... nécessitera des aménagements esthétiques, pédagogiques, pratiques, confortables pour travailler et se réunir dans de bonnes conditions, garantes du succès de la ferme. Un groupe de travail spécifique réfléchit à ces questions et nous proposera bientôt des propositions que nous validerons ensemble.
Enfin, cette ferme sera aussi un espace d’expérimentations de type de cultures et de cultures de cultures, à l’inspiration des partenaires d’au maquis et des personnes impliquées. On pourra y trouver peut-être un jour, un petit coin de plantes d’afghanistan, des oignons plantés à la sénégalaise, des salades, comme en Egypte et des graines d’Ardèche !
 

                               
Et surtout, cette ferme ne se fera pas sans vous !


Les premiers financements du Plan de Stratégie de lutte contre la pauvreté et du Plan de Relance ont contribué au travail de concertation et au lancement des premières actions au printemps/été. L'association auto-financera également une partie du projet. Ce financement participatif vient en co-financement et se concentre sur la partie investissement.
Concrètement, il y a tout à faire ! Le financement participatif contribuera à l'installation pérenne de la ferme :
- aménagements du terrain, études de sol, conseil,
- achat et installation du système d’irrigation,
- achat et installation de serres agricoles,
- achat de plants d’arbres fruitiers,
- achat d’outils, bâches et petit matériel,
- création d’une aire d’accueil,
- construction d'un poulailler,
- installation d’une zone réfrigérée...
L'argent collecté sera directement attribuer au financement de ces structures.

Ensuite, on a besoin de toutes les belles volontés !
Envie de venir donner des coups de main pour installer la ferme ou cultiver, récolter, préparer les distributions ? Envie de cuisiner et partager ? Envie de trier des graines, participer à la planification des cultures ? Envie de glaner, faire des coulis ou des confitures à partager ?
Envie de prêter son tracteur, donner des vieux outils, partager de nouveaux, donner des conseils, expérimenter ensemble de nouvelles cultures ?...
Des dons alimentaires à faire ?
Vous l’aurez compris, l’aventure commence et se construit au fur et à mesure grâce à l’implication de chacun.e. 

De quoi cette ferme sera faite dans 5 ans ?... bah faudra venir voir pour savoir ! Ce qui est sûr, c’est qu’on y verra toujours du monde travailler et rire et que de belles productions en sortiront grâce à tous ! :-)                
 

 

Le petit mot de la fin 

 

Commune Ferme participe à un changement alimentaire qui nous parait urgent, pour organiser une souveraineté alimentaire sur notre territoire. Elle s'organise avec de nombreux acteurs du territoire pour changer notre regard sur le monde et pour que chacun ait le choix de s'alimenter comme il le veut. Notre assiette est politique et nos choix de consommation ont un impact sur notre santé, notre environnement, sur nos modes de production et influent sur les question de solidarité internationale, et tous ensemble nous avons le pouvoir de changer les choses !!!

 

 

Succès
Don avec contrepartie
10 945 € collectés
Objectif de 14 000 €
78 %

Projet financé

le 04 décembre 2021

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Un grand MERCI pour votre contribution

Viens partager un bon repas, préparé collectivement, le vendredi à la ferme ! (bio, local et de saison bien sûr!)



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 25 € ou plus

Un grand MERCI pour votre soutien !

Une journée à la ferme pour partager un moment convivial



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Merci d'être là!

Viens passer 2 jours à la ferme, pour participer à la construction du sublimissime poulailler !



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Bravo !!!

3 jours à la ferme, au coeur du Luberon, pour aider, planter, récolter, désherber, nourrir et à faire un vivre un projet humain et militant!



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Youpi!!!

Allez, viens passer 1 semaine à la ferme pour découvrir un art de vivre, un métier passionnant et rencontrer des gens incroyables!



Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Prochainement

Un restaurant engagé au cœur du Perche

 
Prochainement
Obligation
4,85%

Sur le domaine familial, Pauline ouvre un restaurant bio haut de gamme qui met à l'honneur les producteurs de la région.