Nature & Environnement

Des sols vivants de Châtellerault à Angoulême

Les 21 agriculteurs du collectif Vivasol souhaitent travailler la résilience de leur système face au changement climatique.

Sécurité et souveraineté alimentaire

Biodiversité

coopératives de mansle et de la tricherie

Nouvelle-Aquitaine, France

J-8

Don avec contrepartie

750 € collectés

Objectif 1 022 000 €

0%

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


2 personnes soutiennent ce projet


Partager ce projet

Projet

Finance et impacts

Contributeurs

2

Actualités

Commentaires

Présentation du projet

Nos coopératives 

La coopérative de La Tricherie, basée dans la Vienne (86), a été créée en 1936, à l’initiative de quelques producteurs de la région de La Tricherie. Elle se place comme le prolongement commercial de ses adhérents et donc se veut être un outil de stockage et de valorisation des productions céréalières de ses adhérents. La raison d’être de la coopérative est “Générer des produits sains, respectueux de l’environnement et apporteurs de valeur ajoutée pour les adhérents”. 

La Coop de Mansle, basée en Charente (16), agit sur les mêmes activités que la coopérative de la Tricherie (approvisionnement, collecte, commercialisation et service aux agriculteurs). La coopérative détient 4 silos de collecte et stockage afin de privilégier la proximité avec ses 250 adhérents. Cela lui permet de générer 70 000 tonnes de collecte. A noter que 95% de la production de ses blés est valorisé à l’échelle nationale. Consciente des enjeux sociaux, économiques et environnementaux liés au secteur agricole, la coopérative a choisi d’intégrer le développement durable dans l’exercice de ses activités et a ainsi été évaluée et labellisée “Engagée RSE de niveau confirmé”. Pour la commercialisation, la coopérative s’est tournée vers la contractualisation de céréales sur des marchés de niches locaux et des démarches qualités (CRC®, blé filière Label rouge, Agriconfiance Environnement®). Elle développe également des cultures à faible intrants (pois chiche, lentille, lupin, lin oléagineux, soja, …). 

Champs de tournesol

Notre ambition 

Face aux enjeux du changement climatique et à la nécessité de modifier les pratiques culturales, nos coopératives souhaitent accompagner les agriculteurs vers une diminution des émissions de carbone.

Nos parcelles 

Désireux que ces changements de pratiques et leur maintien soient le moins générateurs de risques, nous souhaitons être accompagnés dans ce changement grâce au programme Solnovo au cours des années à venir.

Étant sur des zones à forts enjeux environnementaux et à faible potentiel de production (réserve utile de 60mm), nos exploitations sont à la recherche de nouveaux modes de production leur permettant de rendre leurs systèmes de production plus résilients, d’améliorer leurs revenus économiques tout en préservant l’environnement dans lequel ils évoluent. 

La mobilisation de 21 agriculteurs en grandes cultures sur plus de 4000 ha et impliquant deux coopératives structurantes de Nouvelle Aquitaine devra être une véritable vitrine pour engager une transition agroécologique forte.  

Notre projet Vivasol

Notre projet se base sur le respect du duo environnement et production agricole.

Nous sommes 21 agriculteurs en Vienne et Charente

Les objectifs des agriculteurs sont centrés sur l’évolution des pratiques agricoles : intégration de couverts végétaux, intégration de plus de légumineuses, réduction du travail du sol, introductions de haies et bandes enherbées, etc. 

Le collectif s’appuiera sur le soutien du programme Solnovo pour aller encore plus loin concernant les changements de pratiques à effectuer. Une des pratiques qui peut avoir le plus d’impacts sur l’environnement est la mise en place des couverts végétaux qui s’effectue entre deux cultures (sur des intercultures courtes entre deux cultures d’automne mais aussi sur des intercultures longues entre une culture récoltée l’été jusqu’à implantation d’une culture de printemps). Au-delà du cadre réglementaire par lequel la pratique s’est développée, les couverts végétaux présentent de réels atouts pour les sols et deviennent donc une action volontaire plus que réglementaire pour de nombreux agriculteurs. 

Rappelons que dans un contexte géographique où la qualité de l’eau est l’un des enjeux majeurs, la mise en place de couverts peut à la fois être un levier pour séquestrer du carbone et un vrai moyen de lutte contre la pollution diffuse dans les eaux que peuvent provoquer certains intrants agricoles.  

Les actions de notre projet sont donc claires :

  • Introduction de couverts végétaux, colzas associés et de légumineuses (ex. +12,5% de couverts végétaux par an)
     
  • Augmenter l'apport de matières organiques et favoriser le partenariat éleveur et céréalier (ex. +8% ha amendés en fertilisation organique)
     
  • Limiter le travail du sol (6 agriculteurs en phase de test et expérimentation et 7 agriculteurs en phase de perfectionnement).

À quoi va servir la collecte ?

Le financement du projet Vivasol va permettre la mise en place de différentes pratiques agricoles ambitieuses. Ainsi, chacune des exploitations désireuses de faire partie du groupe s’est engagée sur des actions à mettre en place au sein de son exploitation et les a quantifiées et listées : 

Bout de champs avec les agriculteurs
  • Intégration et augmentation de l’implantation de couverts végétaux
     
  • Implantation de plante(s) compagne(s) lors de la mise en culture de colza
     
  • Réduction du travail du sol
     
  • Augmentation de la restitution des pailles et résidus de culture
     
  • Intégration de légumineuse(s) et/ou de prairie(s) temporaire(s) dans la rotation
     
  • Apport de nouveaux amendements organiques
     
  • Introduction de haies et/ou augmentation de bandes végétalisées
     
  • Achat de matériel nécessaire pour mettre en œuvre la transition.
     

Nous comptons donc sur vous, entreprises et citoyens, pour soutenir la démarche et les agriculteurs de votre territoire dans leur changement de pratiques dont les bénéfices en termes environnementaux, économiques, sanitaires et nutritionnels concernent l’ensemble de la société. 

Pour 50 euros ou plus

Apparition dans la liste des contributeurs citoyens

Votre nom apparaitra dans la liste des contributeurs et contributrices du projet (visible sur le site Internet de Solnovo). Un grand merci à vous !

Choisie 1 fois

Pour 300 euros ou plus

Abonnement à la newsletter Solnovo

Recevez régulièrement toutes les actus sur le programme Solnovo : avancées des agriculteurs, photos, résultats :)

Choisie 1 fois

Pour 1000 euros ou plus

Invitation à toutes les journées annuelles

Solnovo réunira, tous les ans, toutes les parties prenantes du programme (agriculteurs, chercheurs, experts en agroécologie, etc.) autour de journées conviviales et basées sur l'échange !

Pour 10000 euros ou plus

Logo de l’entreprise apparait sur la fiche projet

Votre logo apparaitra sur la fiche du projet que vous avez financé. Cette fiche est directement consultable sur le site Internet Solnovo et régulièrement utilisée par l'équipe Solnovo dans sa communication.

Pour 50000 euros ou plus

Vidéo personnalisée du projet

Une vidéo permettant à votre entreprise de communiquer positivement sur le projet financé.

Pour 150000 euros ou plus

Participation à la vie du programme Solnovo

Vous serez invité à tous les comités de suivi des projets et pourrez discuter régulièrement avec les porteurs de projet.

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, de sa localisation ou des contreparties.

2

Choisissez une contrepartie

et ajustez si vous le souhaitez le montant de votre contribution.

3

Recevez vos produits

ou profitez des séjours et expériences que vous avez choisis.

4

Partagez votre expérience

sur les réseaux sociaux @miimosa_fr pour continuer de soutenir le projet et son porteur.