D'un élevage respectueux à une mort digne de nos animaux

Participez à la création d’un abattoir mobile paysan dans le Luberon.

par L'association L'Abattoir mobile du Luberon

SIREN: 894326321

Parc Naturel régional du Luberon
Succès
Don avec contrepartie
22 360 € collectés
Objectif de 25 000 €
89 %

Projet financé

le 25 mai 2022

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

D’où vient l’agneau ou le chevreau que vous partagerez peut-être avec famille ou amis pour le repas de Pâques ? Qui sont ceux ou celles qui l’ont élevé ? Comment a-t-il vécu ? Qu’a-t-il mangé ? Comment a-t-il été accompagné jusqu’à la mort ?

NOTRE ALIMENTATION EST NOTRE AFFAIRE A TOUTES ET TOUS
QUI CULTIVONS, PRODUISONS, ELEVONS OU QUI MANGEONS.

Aujourd’hui par votre contribution, vous décidez de ce que vous voulez manger. 
Aujourd'hui en soutenant ce projet, vous participez concrètement à la création d'un abattoir paysan dans le Luberon, mais vous contribuez aussi plus largement à prouver que ces outils de proximité peuvent exister et qu'ils reçoivent l'adhésion des citoyens citoyennes. 
La somme que nous collectons est tout aussi importante que le nombre de contributions, c'est pourquoi si ce projet a du sens pour vous, nous vous invitons à contribuer quelque soit le montant, afin de manifester votre soutien. 

                                                       Qui sommes-nous ? 

Nous sommes un collectif d’une quinzaine d’éleveuses et éleveurs de chèvres et de brebis répartis entre le Sud Luberon, les Monts de Vaucluse et  le Pays de Forcalquier. Réunis au sein de l’association L’abattoir mobile du Luberon, nous sommes investis, depuis 4 ans, dans la création d'un abattoir paysan respectueux des animaux et des hommes et femmes qui y travaillent. 

Un projet pour l'élevage paysan


Notre abattoir, c'est d'abord un outil au service de l'élevage paysan, avec l'objectif de maintenir et développer des modes d'élevage durables pour le territoire, pour le climat. 

Installés sur des fermes à taille humaine, nous élevons des animaux de races rustiques et locales. Nous sommes engagés dans des systèmes herbagers ou sylvo-pastoraux. Nos animaux se nourrissent en collines ou prairies naturelles complétées par du foin qui est, en général, produit sur nos fermes. Nous valorisons la viande et le fromage en circuits courts, sur les marchés, dans des magasins de producteurs, auprès des restaurateurs ou en AMAP. 

Mary, éleveuse à Pierrerue et membre de l’Abattoir mobile du Luberon – 
Crédit photo: Mary André

« Je veux sentir que je vais jusqu’au bout avec mes animaux, sinon je ne fais pas ce métier »

Comme l’indique notre charte, 100 % des animaux qui passeront par l’abattoir seront nés et élevés sur la ferme. Élever c’est donner la vie et l’accompagner au quotidien.  
Forts du lien créé avec nos animaux, nous partageons la volonté de les accompagner jusqu’à la fin, dans les meilleures conditions possibles. Or, laisser nos bêtes aux portes des abattoirs, c’est nous décharger de cette responsabilité et accepter de ne pas savoir ce qui se passe à l'intérieur. 
Avec l’abattoir mobile, nous voulons rompre avec ce mode d'abattage. Nous voulons reprendre la main et assumer la mise à mort de nos animaux qui est une des étapes dans le cycle de l'élevage.

« En les accompagnant jusqu'au bout du cycle, nous pouvons rassurer nos animaux. Etre au calme, dans l'intimité avec eux évitera le stress. Nous n'aurons plus le sentiment de les abandonner aux portes de l'abattoir ». Marion

François, éleveur à La Roque d’Anthéron (13) et membre de l’Abattoir mobile du Luberon - 
Crédit photo : Paule Masson.

« Nous recherchons une valorisation juste de notre travail »  

Cet abattoir à proximité de nos fermes, c’est un outil compatible avec nos pratiques, qui nous permet de valoriser économiquement notre production.
Car en élevage extensif, pastoral avec vente en circuits courts, il peut s’avérer compliqué de travailler avec les abattoirs existants qui sont conçus pour les filières longues : plusieurs déplacements pour transporter les animaux et récupérer les colis, peu de flexibilité pour de petits effectifs d’animaux et traçabilité aléatoire. 
Et pour la moitié d’entre nous qui sommes éleveurs de chèvres en transformation fromagère, cet abattoir pour ovins et caprins ouvre la possibilité de garder les chevreaux pour les faire grandir sur la ferme et les vendre en direct plutôt que de les laisser partir dans la filière industrielle comme des sous-produits de l’élevage laitier.

Marion, éleveuse à Aurons (13) et membre de l’Abattoir mobile du Luberon – 
Crédit photo: Marion Molina

Un abattoir innovant


Cet abattoir sera innovant, il compte parmi les projets en cours expérimentés en collaboration avec le Ministère de l'Agriculture. 
Il sera constitué d’une semi-remorque qui se déplacera sur plusieurs sites répartis sur le territoire au plus près des élevages, où seront amenés les animaux le jour de l’abattage. La mobilité de l’outil nous permet de toucher un plus grand nombre d’élevages situés dans différents endroits du Luberon, de sorte que les animaux n’aient pas à faire plus de 20 ou 30 minutes de transport.

Nous, éleveurs éleveuses, assurerons la gestion de l'abattoir et serons également sur la chaîne auprès de nos animaux. Travailler à petite échelle  va nous permettre de maîtriser les cadences et d’adapter l’organisation à des petits lots d’animaux. L'ergonomie a été optimisée pour le confort des hommes et des animaux. 

Le coût du projet est estimé à 200 000€ pour l’unité mobile auxquels s’ajoutent 80 000€ à 125 000€ par aire d’accueil, selon les aménagements. Une fois en service, les frais de fonctionnement de la structure seront couverts par les prestations d'abattage facturées aux éleveurs utilisateurs. 

Camion Schweiger qui circule en Allemagne – 
Crédit photo : Association Quand l’abattoir vient à la ferme

Une projet alimentaire et citoyen


Cette démarche, c’est aussi un engagement et une garantie envers ceux et celles qui mangent nos produits. Car nous maîtriserons désormais toutes les étapes de notre métier, depuis la production jusqu’à la valorisation et la commercialisation en circuits courts. Cette transparence sur les conditions d’élevage et d’abattage est un gage de qualité des produits et de respect vis à vis de ceux qui nous font confiance. 

Et la demande est forte car il n’existe pas de filière locale pour la viande d’agneau dans le Luberon : magasins, bouchers et restaurateurs se fournissent auprès de grossistes ou coopératives qui s’approvisionnent hors PACA. A travers ce projet nous souhaitons développer des circuits locaux et créer des partenariats avec les bouchers et les commerces de proximité. Ce projet contribue à relocaliser notre alimentation, sur un territoire qui ne couvre qu'un tiers de ses besoins en produits d'élevage. 

Par votre contribution à ce projet, vous avez la possibilité de reprendre la main sur votre alimentation. Vous donnez de la voix en faveur d'une agriculture respectueuse des ressources et du vivant, vous contribuez à faire évoluer les pratiques pour un plus grand respect de l'animal. 
Pour nous qui portons ce projet, vos dons participent à renforcer notre autonomie vis à vis des acteurs publics et privés. 

A quoi va servir la collecte ?

Nous sommes à une étape charnière du projet.  Grâce au soutien financier de la Fondation de France pendant quatre ans, nous avons pu : 
- Constituer un collectif d’éleveurs « moteur », travailler sur une charte et créer notre association ; nous nous sommes formés et avons visité plusieurs abattoirs paysans ;
- Achever l’ingénierie technique de l’outil : nous avons identifié un équipementier fiable, rédigé le cahier des charges technique, établi les devis de matériel et d’aménagement des aires d’accueil.
- Mobiliser les acteurs du territoire autour de ce projet : nous avons rencontré les élus, les services de l’État, les distributeurs ; nous avons identifié des collectivités qui sont prêtes à accueillir notre abattoir mobile.

En 2022 Nous devons désormais entamer les démarches administratives, c’est-à-dire monter les dossiers d’agrément à faire valider auprès des services sanitaires, afin d’avoir l’autorisation de fonctionner. Pour y parvenir nous avons besoin d’être accompagnés par un chargé de projet compétent.

Votre contribution a pour objectif de financer un poste salarié à mi temps pour une durée de 12 mois (et davantage si l’objectif était dépassé). 
Étant tous accaparés par nos fermes, cet appui salarié est vital pour nous accompagner vers la concrétisation du projet et la mise en fonctionnement de l’abattoir.

Si vous souhaitez faire ce don par chèque, à l'ordre de L'abattoir mobile du Luberon, merci de l'envoyer à l'adresse de notre trésorier: Richard Logerot - 21 avenue de la Pourane - 13650 Meyrargues.

Nous vous remercions de votre soutien 
qui prouve qu'un autre monde est possible...

Avec le soutien de : 

Succès
Don avec contrepartie
22 360 € collectés
Objectif de 25 000 €
89 %

Projet financé

le 25 mai 2022

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 25 € ou plus

Suivi et information sur le projet

Merci pour votre soutien ! Vous recevrez la lettre-info de l'association afin d'être informé de l'évolution du projet jusqu'à sa concrétisation.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Livre Plaidoyer pour l'élevage paysan

Vous recevrez un exemplaire du livre Plaidoyer pour l'élevage paysan, recueil de témoignages d'éleveurs publié par la Confédération paysanne, et serez abonné à la lettre-info de suivi du projet.


Disponibilité : Juin 2022
Livraison : Nationale Par courrier à l'adresse postale indiquée
Quantité restante : 48

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 80 € ou plus

Invitation barbecue

Vous serez invité à un barbecue organisé sur l'une de nos fermes pour remercier nos généreux contributeurs.


Disponibilité : Septembre 2022
Livraison : A retirer sur place Vous serez informé des modalités pratiques un mois avant l'évènement

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 130 € ou plus

Barbecue et livre Plaidoyer pour l'élevage paysan

Vous serez invité à un barbecue organisé sur une de nos fermes pour remercier nos généreux contributeurs et recevez un exemplaire du Livre Plaidoyer pour l'élevage paysan.


Disponibilité : Septembre 2022
Livraison : A retirer sur place Vous serez informé des modalités pratiques un mois avant l'évènement

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Visite de ferme pour deux personnes

Vous serez invité (deux personnes) à venir visiter une de nos fermes, en marge du barbecue organisé pour nos contributeurs et recevrez un exemplaire du Livre Plaidoyer pour l'élevage paysan.


Disponibilité : Septembre 2022
Livraison : A retirer sur place Vous serez informé des modalités pratiques un mois avant l'évènement..

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 500 € ou plus

Visibilité Entreprise

Votre entreprise contribue à notre projet, nous vous remercions de votre soutien. Le nom de votre entreprise sera visible sur les documents de communication associés à notre projet. Vous recevrez une invitation pour 3 personnes sur une de nos fermes et serez conviés au barbecue organisé pour les contributeurs.



Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Bientôt terminé

Lancement d'une brasserie bio en Provence

Les Milles, Aix-en-Provence, France
J-2
Prêt rémunéré
4,5%
48 mois
49 025 € collectés
60 %

Accompagnez la création d'une brasserie artisanale bio à proximité d'Aix-en-Provence.

par Brasserie des Milles

Mon p'tit Québec en Provence

Fuveau, France
J-19
Don avec contrepartie
3 970 € collectés
66 %

Le Caribou Café de village, + qu'un café, + qu'un salon de thé, + qu'un restaurant : UN LIEU DE VIE dans le village de Fuveau !

par Isabelle ESPANET
Etre averti du lancement
Prochainement

Une installation solaire source d'énergie verte

 
Prochainement
Prêt rémunéré
6,5%

Financez un projet d'installation de panneaux photovoltaïques pour favoriser la transition énergétique.