Une unité de méthanisation agricole en Indre-et-Loire

par 

METHA-PAT

Prêt rémunéré - 60 mois - 8,50%

Participez à la production de biométhane agricole à base des effluents d'élevage d'un groupement d'agriculteurs

Centre-Val de Loire

Azay-sur-Cher, France

100%

772

Prêteurs

500 000 €

sur 500 000 €

Projet financé !

Le 6 juin 2024

En soutenant ce projet, vous oeuvrez pour :

Impact du projet

556 foyers

alimentés en énergie renouvelable

500 hectares

de surface agricole préservée

5 emplois

créés ou maintenus


Détails de l’investissement

Taux d'intérêt

8,50 % / an *


Remboursement capital

In fine


Versement intérêts

Mensuel


Durée

60 mois


Rang de remboursement

Junior


Montant min. / max.

100 € / Pas de limite


Télécharger la fiche d'informations clés sur l'investissement

*Voir les modalités de définition du taux d’intérêt


Plan de financement

Montant financé sur MiiMOSA

500 000

+ Apport

400 000 €

+ Prêts bancaires

3 500 000 €


= Total nécessaire au projet

4 400 000

Présentation du projet

Les porteurs de projet

Le projet est porté par la SAS METHA-PAT, co-fondée par Aldo MOREAU (35 ans), agriculteur gérant de la SCEA le Patouillard, aux côtés de son cousin, Hadrien VIAU (37 ans), associé non exploitant de la SCEA le Patouillard et pompier professionnel, ainsi que par Hervé PIVAUT (57 ans), agriculteur gérant de l'EARL des Boutardières. 

Les exploitations : 

  • La SCEA le Patouillard cultive 300 ha et produit 1 200 000 litres de lait grâce à son élevage de vaches laitières. Cette exploitation à été transmise par le père d'Hadrien à Aldo depuis une dizaine d'années.
  • L'EARL des Boutardières, située à 1,5 km de la SCEA d'Aldo, cultive 200 ha de céréales.

Les exploitations voisines mutualisent travail et matériel depuis plusieurs générations, le projet méthanisation est ainsi la concrétisation des synergies déjà existantes entre les fermes.

Les objectifs

Le développement de ce projet a été mis en oeuvre par les associés afin de répondre aux objectifs suivants : 

  • Traiter et valoriser les effluents d’élevage ;
  • Pérenniser les exploitations agricoles ;
  • Réduire l’usage d’engrais chimique grâce au digestat ;
  • Limiter les repousses d'adventices et ainsi réduire l'utilisation de produits phytosanitaires grâce aux CIVE (cultures intermédiaires à vocation énergétique) ;
  • Réduire l’empreinte carbone des exploitations.

Les économies de CO2 générées par le projet sont estimées à 1 352 t eq.CO2/an.

Le Projet

Choix du site 

L'unité sera implantée sur l'exploitation de la SCEA le Patouillard afin d'être au plus proche des effluents d'élevage, tout en limitant leurs nuisances olfactives grâce au process de méthanisation. 

Comme on peut le voir ci-dessous, les éléments de la méthanisation seront intégrés à l'exploitation et seront entourés de bordures végétales afin de limiter tout impact paysager.

Source : Permis de construire

 La ration 

La société est autonome à 100% pour l'approvisionnement de l'unité de méthanisation.

Plus de 50% de la ration provient des lisiers produits par l'élevage laitier de la SCEA. 

Moins de 15% proviendront de cultures principales, ce qui permettra de compenser le faible pouvoir méthanogène des lisiers et ainsi assurer une productivité de la ration suffisante. 

Le reste est composé de CIVE (cultures intermédiaires à valorisation énergétique) qui permettront de couvrir les sols entre deux cultures principales et ainsi de limiter l'érosion des sols et la repousse d'adventices. 

Source : BP client / Data room MiiMOSA

La production de biométhane

L'unité de méthanisation injectera environ 66 Nm3/h de biométhane dans le réseau GRDF. La vente du biométhane est contractualisée avec Engie pour une durée de 15 ans à compter de la mise en service de l'unité. 

Cette production correspond à la consommation annuelle de gaz de 556 foyers, et permettra l'économie de 1 352 teq.CO2/an. 

À quoi va servir la collecte ?

L'ensemble des autorisations administratives sont obtenues et purgées de tout recours. Les démarches de financement bancaires sont en cours de finalisation.

Les banques partenaires ont demandé un apport de quasi-fonds propres complémentaire afin de consolider le plan de financement du projet. Cet apport supplémentaire est matérialisé par cette collecte MiiMOSA.

Comme souvent dans ce type de projet, le financement MiiMOSA sera de rang junior. Une dette de rang junior (ou dette subordonnée) est conditionnée par le remboursement d’une dette supérieure, dite dette senior. En d’autres termes, le prêteur accepte de n’être remboursé qu’à la condition que les prêteurs bancaires le soient préalablement. Une dette junior bénéficie en contrepartie d’une meilleure rémunération.

Les associés de la SAS METHA-PAT vous remercient!


L'entreprise

Nom :

METHA-PAT

Localisation

Azay-sur-Cher, France

SIREN :

977757228

Simuler mes intérêts

En investissant

Sur 60 mois à un taux d’intérêt de 8,50%

Je percevrai - soit - d'intérêts*.

Fiscalité


En tant que personne physique (et hors cas de dispense), les intérêts que vous percevez en contrepartie des sommes prêtées sont soumis à un prélèvement forfaitaire de 30% (cotisations sociales CSG-CRDS et impôt sur le revenu).

En savoir plus sur la fiscalité du financement participatif.

Aucun frais


Il n'existe aucun frais pour les investisseurs.

Tout savoir sur les frais appliqués par MiiMOSA.

Analyse MiiMOSA

Facteurs Clés de Succès


  • Autonomie à 100% de l’approvisionnement de l’unité de méthanisation

  • Évolutivité de l’outil de production permettant de dépasser les objectifs de production sans investissements supplémentaires

  • Solidité économique du groupe qui porte le projet

  • Partenaires techniques reconnus ((Planet Biogaz, Prodéval)

  • Contrat de rachat de gaz sur 15 ans

Points de Vigilance


  • Subordination de la dette MiiMOSA à la dette sénior

  • Risque de perte en capital et risque d’illiquidité

  • Risques industriels inhérents à cette typologie de projet

  • Retard des travaux

Mentions règlementaires

Délai de réflexion

Conformément à l’article 22 du Règlement (UE) 2020/1503 du Parlement européen et du Conseil du 7 octobre 2020 relatif aux prestataires européens de services de financement participatif pour les entrepreneurs, les investisseurs non avertis disposent d’une période de réflexion de 4 jours minimum à compter du moment où une offre d’investissement est réalisée.

Risques

Votre investissement n'est pas couvert par les systèmes de garantie des dépôts établis conformément à la directive 2014/49/UE du Parlement européen et du Conseil. Votre investissement n'est pas non plus couvert par les systèmes d'indemnisation des investisseurs établis conformément à la directive 97/9/CE du Parlement européen et du Conseil. Plus le taux est élevé, plus le risque de perte en capital ou d'impayé des intérêts est important. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Conflit d'intérêt

MiiMOSA s'engage à n'avoir aucune participation dans une quelconque offre de financement participatif sur sa plateforme.

Voir notre Politique de gestion des conflits d'intérêts.

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, du rendement et des conditions de remboursement.

2

Déterminez le montant

et finalisez votre placement en créant votre compte en quelques minutes.

3

Investissez votre argent

et percevez jusqu'à 10% d'intérêts annuels bruts.

4

Percevez vos remboursements

et réinvestissez ou retirez votre argent gratuitement.

J-2

Prêt rémunéré

7,50%

Agrandissement d'un élevage caprin en Nouvelle-Aquitaine

Sécurité et souveraineté alimentaire

Biodiversité

Emplois et territoires

183 980 € collectés

Objectif 200 000 €

91%

gaec sionneau

Germond-Rouvre, France