Du foin pour l’avenir de la ferme et de nos brebis laitières

par 

Jean-Damien et Cassandra de La Ferme Château Robert

Don avec contrepartie

Nos objectifs : acheter du foin et des brebis de renouvellement pour pérenniser notre troupeau et assurer la survie de notre exploitation !

Saint-Bonnet-en-Champsaur, France

95%

196

Bijdragers

16 080 €

in 16 800 €

Project gefinancierd!

Le 26 février 2024

Door dit project te ondersteunen, werkt u aan:

Presentatie van het project

Qui sommes-nous ?

Nous c'est Cassandra et Jean-Damien.

Arrivés d'Orléans il y a presque 4 ans, nous avons fait le choix de nous rapprocher de la nature et des montagnes et de nous installer à Saint Bonnet en Champsaur dans les Hautes-Alpes. Pourquoi ce village et pas un autre ? Tout simplement parce que Jean-Damien y est venu toute son enfance en vacances. En effet, dès ses 2 mois il a connu Château Robert : une ferme et un centre de vacances dans lequel ses parents organisaient des colonies de vacances été comme hiver !  C’est pourquoi il a toujours eu un lien particulier avec ce lieu. Tellement qu'aujourd'hui, nous avons la chance de vivre et d'avoir créé notre exploitation agricole à cet endroit.

Quel changement de vie ! De l'industrie à l'agriculture, Jean-Damien est, depuis janvier 2022, éleveur de brebis laitières et fromager après avoir suivi le parcours de formation nécessaire pour y arriver.

Quant à moi, je travaille à temps plein sur Gap et assume mon rôle de conjointe collaboratrice le soir et le week-end. J'enfile alors ma tenue de fermière pour aller aider, que ce soit en bergerie ou en fromagerie.


Grande reconversion professionnelle dans ce lieu qui appartenait à la famille Robert, et où vit encore Pierre, le dernier frère, qui a vu Jean-Damien grandir, au fil de ses passages en colo. C’est un lieu chargé d'histoire pour eux, pour nous, et pour tous les enfants qui ont parcouru cet endroit en riant, qui ont couru après les oies quand ce n’était pas l'inverse, qui ont chanté "chauffeur si t'es champion" à Yvon le fermier mais aussi leur chauffeur dans son vieux tacot...

Les souvenirs de colo à Château Robert 

Le fromage qui est produit ici est empreint de tous ces souvenirs, de tous ces bonheurs. Et il est fabriqué par Jean-Damien, ce petit garçon au tracteur de l'époque, maintenant devenu grand, qui préférait aller cultiver les patates ou traire les vaches avec Yvon que de partir en randonnée.

Le fameux Renault jaune à travers les époques
 

Amoureux des animaux, c’est avec beaucoup de fierté que nous nous sommes lancés dans ce projet et nous sommes heureux d’avoir réussi à le mettre en place !


Ça n’a pas été facile car novices et nouveaux dans ce milieu, il a fallu partir de zéro pour aménager notre bergerie et construire notre fromagerie alors que les coûts des matériaux ne cessaient d'augmenter suite à la guerre en Ukraine. Les difficultés d'approvisionnement des matériaux nous ont beaucoup retardés et au lieu d'être terminée pour juin 2022, la fromagerie n'a été opérationnelle qu'en septembre. Nous avons donc raté notre premier été de production et n'avons pas atteint le chiffre d'affaires espéré pour notre première année...


Mais nous ne nous sommes pas découragés et une fois la fromagerie prête, il nous restait encore un bon mois de lactation avant le tarissement des brebis alors c'était parti pour nous lancer dans nos premières réalisations de produits fermiers. Produits qui ont reçu un bel accueil car très appréciés de nos clients. 


Après notre deuxième année de production, nous sommes heureux de voir les retours positifs et encourageants de notre fidèle clientèle qui continue de s'agrandir. 

Toutefois, même si l’année 2023 a été source de bonheur grâce à la satisfaction de nos clients et à la qualité de notre production, elle nous a aussi apporté son lot de tristesse et de difficultés.

La plus grande ayant été une maladie qui a touché nos agneaux : la border disease. Maladie virale responsable d’avortements mais aussi de pathologies néonatales pouvant entraîner des pertes de croissance ou la mort des agneaux. C’est ainsi que sur les 120 agneaux que nous avons fait naître et pour qui nous nous sommes battus jusqu’au bout en essayant différents traitements, 80 d’entre eux sont morts en moins de 2 mois. Le seul véritable acte préventif contre cette maladie étant la vaccination des mères avant la mise à la reproduction, c’était trop tard… Période très dure à encaisser pour nous, complètement impuissants face à cette fatalité. Il devenait difficile de se lever chaque matin pour se rendre en bergerie et constater les dégâts de la nuit... A cause de cette maladie, il a été impossible pour nous de garder des femelles qui auraient constitué nos agnelles de renouvellement pour devenir mères à leur tour et produire du lait les années suivantes. La perte financière (estimée à environ 15 000€) causée par la mort des 2/3 de nos agneaux nous a mis en difficulté. Dans l’impossibilité d’acheter quelques brebis d’un autre élevage, nous avons dû faire sans pour la mise à la reproduction de 2023. Nous aurons donc moins de brebis mères en 2024 et donc, moins de production de lait, ce qui baissera notre chiffre d’affaire.

A côté de ça, les charges continuent d'augmenter et nous nous refusons de réduire la qualité des soins que nous prodiguons à nos brebis pour faire des économies, notamment quant à leur alimentation. Notre exploitation étant de petite taille, nous avons préféré consacrer les quelques terres en notre possession au pâturage de nos brebis afin qu'elles puissent sortir au grand air et profiter d'herbe fraîche. Toutefois, cet apport ne suffit pas et doit être complété par du fourrage à l'année. Fourrage que nous sommes donc dans l'obligation d'acheter. 

Pour l’instant, nous avons du foin pour tenir jusqu’au mois de mars mais nos finances ne nous permettent pas de prévoir l’après. Or, notre objectif principal est que nos bêtes restent en bonne santé et cela commence par une bonne alimentation. Nous avons donc besoin de votre aide pour être en capacité de leur acheter du foin pour pouvoir les nourrir à la hauteur de leurs besoins jusqu’au mois de septembre. Et si jamais la cagnotte vient à dépasser ce premier palier, peut-être que cela nous permettra d’acheter des brebis de renouvellement afin de retrouver notre production optimale de lait pour cet été.


Il est hors de question pour nous de baisser les bras, nous croyons au potentiel de notre exploitation : seul éleveur fromager fermier en brebis laitières dans notre vallée du Champsaur où la production est maîtrisée de A à Z, de la traite à la transformation du produit fini. Attachés à la vente directe, que ce soit à la ferme ou sur les marchés pour être au plus proche de nos clients et pouvoir avoir leurs retours.

On dit toujours que les premières années d’installation dans le milieu agricole sont les plus dures, 2023 nous l’a prouvé. Mais nous comptons bien sur 2024 pour y remédier et nous sommes sûrs que les années à venir nous réservent le meilleur !

A terme, nous aimerions faire perdurer le travail de toute une vie : celle des deux frères Robert, Yvon et Pierre, qui avaient à cœur de transmettre leur passion du métier à travers leur ferme pédagogique. C’est ce vers quoi on veut tendre. Actuellement ferme découverte et accueillant déjà des familles pour leur faire visiter la ferme, nous aimerions pouvoir développer des outils et supports pédagogiques réalisés en fonction des programmes scolaires pour accueillir des classes comme le faisaient Yvon et Pierre avant nous et qui sait, peut-être éveiller des vocations pour l’agriculture comme ça a été le cas pour Jean-Damien.

Nous avons plein de beaux projets pour cet endroit dans les années à venir, pour nos clients, pour nos visiteurs, alors ça ne peut pas s’arrêter là.

La passion continue !

 

Waar is de collectie voor?

Comme annoncé, le premier palier de la collecte servira à acheter du foin pour l’alimentation de nos brebis laitières.

  • Nous avons estimé à 9 000€ le coût du foin pour tenir d'avril à septembre : ce qui correspond à 45 tonnes à 200€/tonne.

Pour être sûrs de ne pas manquer de foin et pouvoir se faire livrer avant que notre stock actuel ne soit totalement épuisé, il est nécessaire que nous atteignions ce premier palier avant mi-février.

Si, par bonheur, la cagnotte dépasse ce montant et vient à atteindre le second palier fixé à 13 000€, cela nous permettra d’acheter les fameuses brebis de renouvellement que nous n’avons pas pu garder à cause de la maladie sur nos agnelles :

  • Achat de 20 brebis de race lacaune en état de gestation qui mettront bas au printemps pour démarrer la saison de lactation et nous permettront de retrouver une production de lait suffisante pour la saison d’été pour un total de 4 000€ : 200€/brebis.

 

Mise à jour des objectifs suite à l'atteinte du 2ème palier fixé à 13 000€ (en date du 12 février) : 

CAGNOTTE : 100% du 2ème palier 🎇
Mais ce n'est pas fini.... 🧐⬇️

A un jour de la fin de la cagnotte, le second palier fixé à 13000€ a été atteint 🎉 Et chose encore plus incroyable : elle continue d'augmenter ! 🤗

Un immense merci à celles et ceux qui ont participé, ont partagé, nous ont soutenus tout au long de ces 4 semaines et qui continuent de le faire 😃

Grâce à vous, les brebis de renouvellement sont réservées et le foin commandé ! Mais SURPRISE, le coût du foin est finalement supérieur à ce que nous avions estimé (40€ de plus/tonne) 📈 Et qui dit accueil de nouvelles brebis, dit qu'il faut les isoler pour éviter tout problème sanitaire avec notre cheptel actuel (car oui, niveau crise sanitaire, nous avons assez donné avec la maladie ayant touché nos agneaux). Donc, ça nécessite de leur aménager un nouvel espace dans un nouvel endroit et pour cela, il faut acheter du matériel : principalement des mangeoires car nous n'en avons pas assez.

Nous avons donc décidé de prolonger la cagnotte de 2 semaines et d'ouvrir un troisième et dernier palier fixé à 16800€.

Les 3800€ supplémentaires serviront à :

  • payer l'augmentation du foin qui passe de 200€/tonne à 240€/tonne, soit 1800€ de plus que les 9000€ initialement estimés.
  • acheter 4 mangeoires doubles à 500€/unité.

Nous sommes donc repartis pour une série de partages et d'entraide jusqu'au 26 février 💪

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas effectuer de versement en ligne, il est possible de faire l'envoi de paiement par chèque directement à l'ordre de « La Ferme Château Robert », et de nous l’envoyer à l'adresse suivante :

Jean-Damien Martin
3924 route de la Motte
Château Robert
05500 Saint Bonnet en Champsaur
 

Nous vous remercions par avance pour votre soutien mais aussi pour l’intérêt que vous nous avez porté en nous lisant.

Si vous avez des questions sur notre projet, n’hésitez pas à nous écrire, nous serons ravis de vous répondre ! En participant à cette collecte, vous contribuerez au maintien d’une agriculture paysanne et nous soutenez dans notre projet de vie, alors merci !
 

Si vous souhaitez nous suivre dans notre quotidien, retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux :


Volg ons op sociale netwerken :

Contreparties

Voor 10 euros of meer

Gravé à jamais

Un remerciement au travers de votre nom qui sera à jamais affiché sur un mur dédié à nos contributeurs dans notre fromagerie

37 keer gekozen

Voor 30 euros of meer

Une photo et des yaourts rien que pour vous

Recevez une photo prise rien que pour vous sur la ferme avec un mot de remerciement de notre part, à afficher sans modération sur votre frigo + 4 yaourts nature + Votre nom affiché dans notre fromagerie

Levering

Ter plaatse op te halen


23 keer gekozen

Voor 50 euros of meer

Partout avec vous

Recevez un porte clé en bois à l’effigie de notre ferme confectionné par nos soins à emmener partout avec vous pour vous rappeler de l’aide précieuse que vous nous avez apportée (envoi possible) + 2 petits frais épicés au choix + Votre nom affiché dans notre fromagerie

Levering

Ter plaatse op te halen


23 keer gekozen

Voor 80 euros of meer

La passion du goût

Assortiment de produits composés de 2 yaourts nature, 2 caillés vanille et 2 petits frais épicés au choix + Le porte clé + Votre nom affiché dans notre fromagerie

Levering

Ter plaatse op te halen


11 keer gekozen

Voor 150 euros of meer

Demain c'est la traite !

Prêt(e) pour un réveil matinal ? Venez participer à la traite des brebis (7h au plus tard) avant de les accompagner jusqu’à leur parc extérieur en fonction de la météo. Vous pourrez ensuite profiter d’un bon petit déjeuner partagé à la ferme avec nos produits (2 personnes à la fois pour cette activité) + Le porte clé (envoi possible) + Votre nom affiché dans notre fromagerie.

8 keer gekozen

Voor 200 euros of meer

Tomme d'happy

Recevez 500g de tomme de brebis prête à émerveiller vos papilles + Le porte clé + Votre nom affiché dans notre fromagerie (envoi possible pour les personnes habitant loin)

Levering

Nationaal


7 keer gekozen

Voor 350 euros of meer

La planche du fromager

Recevez une planche en bois gravée à l’effigie de la ferme qui vous servira de magnifique plateau à fromages à sortir en toute occasion de repas ou d’apéro + 700g de tomme de brebis + Le porte clé + Votre nom affiché dans notre fromagerie

Levering

Nationaal


5 keer gekozen

Don libre

1

Selecteer een project

afhankelijk van het thema, de locatie of de beloningen.

2

Kies een beloning

en pas het bedrag van uw bijdrage aan.

3

Ontvang uw producten

of geniet van de verblijven of ervaringen dat uw uitgekozen heeft.

4

Deel uw ervaring

op sociale media @miimosa_fr om de projecten en projectdragers verder te ondersteunen.

D-23

Schenking met beloning

Le Pain des Noyers : microboulangerie sociale de quartier

Voedselzekerheid en soevereiniteit

Gezondheid en welzijn

Sociale cohesie

2.200 € ingezameld

Doelstelling 10.000 €

22%

guillaume lobet

Namur, Belgique