Ferme biologique et maraichage dans le Jura

Création d'une ferme inspirée de l'écoculture, de ma sensibilité, de mon parcours de jardinier et de certains pionniers.

par Mathieu PELLETIER

SIREN: 814446779

Conte, France
Succès
Don avec contrepartie
7 825 € collectés
Objectif de 10 000 €
78 %

Projet financé

le 30 octobre 2022

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Click on this link to access to the English version :) 

 

Bonjour à tous,

Moi c'est Mathieu ! 

Originaire de Besançon, j'ai grandi dans un jardin dans lequel je jardinais avec mon grand-père. Passionné par la nature, j'ai intégré l'école d'horticulture du Breuil, à Paris et une fois mon diplôme en poche, j'ai travaillé pendant 3 ans dans un grand parc de la capitale. 

Suite à la naissance de notre deuxième enfant, en 2018, nous avons décidé avec ma compagne de déménager à Marseille. 

C'est nous!

J'y ai créé mon entreprise de paysagisme avec laquelle j'ai travaillé pour différents particuliers pendant 2 ans.

De retour à Besançon en aout 2020 nous avons répondu à un appel à candidature de la SAFER : une maison et un terrain de 9,5 Ha dans le village de Conte, à 700 m d'altitude dans le Jura. 

Coup de chance incroyable, nous l'avons eu ! Et depuis tout s'est enchainé très rapidement. 

   

Je m'intéresse au jardin nourricier avec cette idée que même s'il demande beaucoup plus d'intervention humaine que tout autre jardin, il peut accueillir en son sein une grande diversité de vies.

J'ai cette conviction parce que je l'ai vécue dans mon enfance, dans les grands jardins entretenus par mon grand-père et dans lesquels la vie foisonnait ! Arbres, oiseaux, insectes, hérissons, salamandres... tout le monde y était chez soi et les visiteurs tombaient tous sous le charme de ce lien magique. 

Aujourd'hui ce jardin, ce paradis de mon enfance est devenu un parking de supermarché ! Oui vous avez bien lu... Depuis lors je n'ai jamais abandonné le rêve de faire renaître un paradis similaire.

Essai carottes et pommes de terre sous cerisiers : récoltes réussies!

      

Une planche d'associations en préparation, première utilisation du semoir Coleman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai cherché des pistes pour recréer un tel lieu, conciliable cette fois avec une activité économique viable. C'est pourquoi j'ai suivi des stages au Bec-Hellouin puis chez un maraîcher à Marseille, à la très belle "ferme biologique de Ravel", et enfin aux "Sons du Potager" à côté de Besançon, en compagnie d'une maraichère et d'un maraicher bio. 
J'en profite pour remercier toutes et tous ces maraîchers pour l'accueil qu'ils m'ont fait et les expériences qu'ils m'ont partagés !
 

11 avril : association petits pois, salade et radis (semés). Pas mal du tout, à refaire! Merci à Tiphaine pour les semis

           

2 mois plus tard les radis sont récoltés depuis longtemps et ont laissé la place aux salades qui arrivent à maturité. Après les salades, repiquage des haricots, puis des épinards. Les melons ont remplacé les petits pois . Cinq récoltes dans cette séquence culturale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce projet est clairement le projet d'une vie, celui de créer une oasis dans le futur difficile qui nous attend. 
 

Devant les promeneurs bientôt un jardin maraîcher


Traditionnellement le deuxième plateau du Jura est voué à l'élevage de montagne, à l'excellent Comté et à la forêt. Rares encore sont les maraichers qui s'y installent. Mais les premiers qui ont tenté l'aventure rencontrent un certain succès... parfois sur le troisième plateau à 1 000 mètres d'altitude !

l'Ain : jonction entre le bief et la rivière, à Conte, avril 2021

 


À Conte, le lieu est magnifique. Creusé par l'Ain qui prend sa source non loin. La rivière coule en bas du terrain, transparente. Des plantes rares comme les fritillaires y poussent comme elles l'ont toujours fait. Ici la nature préservée semble ignorer le tumulte extérieur, ici les saisons existent encore. 

 

Les chevaux en bas du terrain, à Conte, fin aout 2020

Au milieu de cette beauté, tout reste à faire pour l'installation maraîchère. 
Il faut y installer des serres, créer des mares, des étangs alimentés par la rivières et les sources. Améliorer la terre pour la partie potagère. Planter un pré-verger. Créer des voies d'accès. Des abris et des enclos pour les animaux. Les bosquets d'arbres déjà en place seront tous maintenus. Je ne souhaite pas enlever mais ajouter des éléments.


Il y a beaucoup de travail, en vrai on ne s'ennuie pas à la campagne !

Un tel projet se créé sur plusieurs années et il ne pourra pas être réalisé dans son ensemble sans votre aide. Je suis sincèrement admiratif des personnes qui aident un projet relativement lointain, par émotion, par conviction, ou pour d'autres raisons. C'est pourquoi je vous remercie de tout cœur pour votre participation !

Ce projet est clairement le projet d'une vie, celui de créer une oasis dans le futur difficile qui nous attend. 

L'hiver dans le Jura

 

A quoi va servir la collecte ?

L'endroit est magnifique et représente une opportunité énorme qu'on pensait ne jamais avoir : une surface immense, la présence d'eau vive et une petite altitude !

Les travaux à l'installation sont nombreux et se répartissent sur deux zones : une zone à la ferme et une zone sur le terrain de 4,5 ha qui borde l'Ain.
 

Les 2 zones principales : autour de la ferme (serre à semis) et sur le terrain (jardins maraichers + zones humides+ vergers). Les arbres déjà en place seront tous laissés, certaines zones seront laissées sauvages, sans intervention, en bord de rivière principalement.


1er palier de la collecte : 4 000€ pour la terre et l'équipement

Pour l'outillage, je suis déjà fourni pour une bonne moitié. Je ne vais pas me mécaniser à outrance pour des raisons écologiques, d'abord, et ensuite pour être le plus dense possible au niveau des associations de cultures. Nous aurons néanmoins besoin d'une serre à semis car si de nombreux légumes poussent dans le Jura, des protections au froid sont indispensables pour les légumes les plus frileux. 

Pour ce qui est de la terre, il faut savoir qu'améliorer la terre en bio se résume à une chose principale, l'amender en fumier et en compost. Un amendement nourrit la terre, qui à son tour nourrira la plante, à la différence d'un engrais qui nourrit la plante directement. Les anciens maraichers pratiquant les "couches chaudes" épandaient jusqu'à 60 cm du fumier sur leur sol ! Je n'irai pas jusque-là, mais pour le premier amendement, 15 cm au moment de l'automne sera déjà bien.


2ème palier : 6 000€ pour l'eau ! 

La première réserve du sol c'est d'avoir une bonne terre et de bonnes pratiques, mais ça ne suffit pas, il faut souvent arroser, ne serait-ce que les semis et les plantations. À ce jour, j'ai creusé 3 bassins. Deux petits dont le rôle est de contribuer davantage à la biodiversité que de constituer des réserves d'eau pour les cultures. Ainsi qu'un plus grand d'une capacité de 350 m2 d'eau. 

Les deux premiers bassins vivent leur vie. Les premières grenouilles reviennent déjà et les plantes aquatiques vont suivre ! Il n'y a pas d'étanchéité supplémentaire à faire.

Le troisième bassin permettra d'irriguer à l'année jusqu'à 2000 m2 de cultures, si d'autres facteurs sont réunis (protection contre le vent, bonne terre, paillage, micro irrigation...). Il se remplit lui aussi après quelques grosses averses (parfois la pente à des avantages) sans avoir besoin de pomper la rivière. Cependant il se vide après quelques jours. Après avoir tenté d'autres moyens, je n'ai pas d'autre choix que d'étanchéifier le bassin par une bâche EPDM.

En en plus de l'achat de cette bâche, je vais avoir besoin d'investir dans des pompes, tuyaux, goutes à goutes et aspersoirs pour amener l'eau jusqu'aux cultures. 


3ème palier : 10 000€ pour un verger 

Plantation d'un premier verger diversifié avec un continuum végétal arbustif assurant une biodiversité bienvenue (100 arbres + grillage de protection). 


Le projet dans son ensemble comporte aussi un poulailler, une deuxième serre et des moutons pour un coût total de 33 000€ que nous prendrons en charge. 

Ainsi notre ferme deviendra un lieu de vie harmonieux, mêlant plantes cultivées et sauvages, animaux domestiques et autochtones, milieux humides, prairies et bois... Un endroit où chaque curieux sera le bienvenu pour une visite ou une simple contemplation!


Je vous remercie de tout coeur pour votre aide !

 

Je tiens à dire que ce logo a été dessiné par Suzanne ma fille ainée !

 

Les personnes souhaitant soutenir notre projet qui ne peuvent, ou ne veulent pas, réaliser de transaction via internet, peuvent nous adresser leur soutien à l'adresse suivante :

Mathieu PELLETIER
14 Grande rue, 
39300 Conte


 

Succès
Don avec contrepartie
7 825 € collectés
Objectif de 10 000 €
78 %

Projet financé

le 30 octobre 2022

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 15 € ou plus

Un gros gros merci par la poste

Nous vous enverrons en guise de carte postale une belle photo de notre ferme.



Livraison : Nationale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

Des graines à semer

Des sachets de graines provenant des légumes que j'ai fait pousser.
Sélection issue de variétés anciennes dont la lignée est fixée contrairement aux hybride F1 (reproduire des hybrides F1 est tout à fait possible mais la reproductibilité à l'identique est plus qu'aléatoire).
Les variétés anciennes ont meilleur goût en général.
Sélection de légumes autogames (autofécondation) que vous pourrez à nouveau reproduire chez vous sans trop de risque de croisements.
Aubergine, laitue, pois, poivron et tomate



Livraison : Nationale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Parrainer un arbre

Le verger sera planté d'arbres fruitiers (à floraison tardive) : pommiers, poiriers, prunier, noyers.
Vous pouvez parrainer...un arbre.
Vous saurez où il est et vous aurez des nouvelles de lui. Bien que lent à pousser, un arbre arrive toujours à nous surprendre.



Quantité restante : 236

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 70 € ou plus

Un après-midi à la ferme

Une après-midi à la ferme, suivez-moi dans mes activités, prenez le train en marche, participez en fonction de la vie du jardin, visitez toute la ferme. Après un repas partagé à la maison, vous repartirez avec un panier de légumes. * PAS AVANT L'ÉTÉ 2023 *



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 140 € ou plus

Un soir à la ferme

Un soir logé chez l'habitant, pour 2, dans le Jura, chouchouté comme à la maison. Logé et nourri avec un panier comme cadeau de départ
À PARTIR DE L'ÉTÉ 2024



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 250 € ou plus

Un week end à la ferme

Un week end logé chez l'habitant, pour 2, dans le Jura, chouchouté comme à la maison. Logé et nourri avec un panier comme cadeau de départ
À PARTIR DE L'ÉTÉ 2024



Quantité restante : 47

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Bientôt terminé

"Le pain en chantant" : pains et viennoiseries 100% maison

Censeau, France
H-9
Don avec contrepartie
5 105 € collectés
102 %

Aidez-nous à démarrer notre boulangerie 100 % maison, farines sans additif et ingrédients locaux !

par Stéphanie VOIRET & Lionel AYMONIER

Pour un abattage à la ferme !

Fontaine-lès-Clerval, France
J-3
Don avec contrepartie
3 300 € collectés
66 %

Réalisation de l'étourdissement et de la saignée de nos animaux à la ferme en respectant les normes à l'aide d'un caisson d'abattage mobile.