Compte Goutte : Préservons la ressource en eau !

par 

Pierre BERRES et Antoine FENOUILLOT

Don avec contrepartie

Un informaticien et un technicien agricole mettent leurs compétences en commun pour aider les maraichers à optimiser leur irrigation !

Bourgogne-Franche-Comté

Haute-Saône, France

66%

55

Contributeurs

5 534 €

sur 8 300 €

Projet financé !

Le 30 octobre 2023

En soutenant ce projet, vous oeuvrez pour :

Présentation du projet

Bonjour à tous et toutes, 

Derrière chaque légume que vous consommez il y a un producteur.trice. Que vous soyez maraîcher.e.s ou consommateur.trice.s locavore, membre d'une AMAP ou autre, ce projet vous concerne.

Compte Goutte est un outil d’aide à la décision pour le pilotage de l’irrigation des fermes maraichères sous la forme d’une application mobile. Il est né de la rencontre entre Pierre et Antoine lors d’un covoiturage, du constat partagé des problématiques liées à l’eau et de la synergie entre leurs domaines d’expertises respectifs.

De quoi parle t'on?

Situation hydrique en France : (propluvia.developpement-durable.gouv.fr)

  • 2022 : année la plus chaude enregistrée, déficit de pluviométrie de 25%
  • Août 2022 :93 départements en sécheresse, dont 57 en niveau crise (niveau le plus élevé)
  • 1ier avril 2023 : 75% des nappes sont à un niveau bas ou modérément bas
  • 30 avril 2023 : 9 département en alerte renforcée (+6 par rapport à 2022 à la même date) et 8 départements en niveau alerte (+3 par rapport à 2022 à la même date)
  • Août 2023 : Quasiment l'ensemble du territoire est couvert par un niveau de restriction

Que dit la profession?:

Nous avons fait circuler une enquête auprès de maraicher.e.s, pour lequel nous avons recueilli 35 réponses dont voici un extrait 

Près de 90% des professionnels utilise l'eau du réseau, d'un forage ou de l'eau naturel de surface

Près de 94% des répondants n'utilisent pas d'outil d'aide à la décision pour piloter leur irrigation et près de 97% sont prêts à utiliser ce type d'outil

Qui sommes nous?

    

Pierre BERRES

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Antoine Fenouillot
Antoine FENOUILLOT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre rencontre :

Lors de la création de nos entreprises nous avons choisi de passer par une coopérative d'activité et d'emploi (CAE). En Bourgogne-Franche-Comté elle s'appelle "Coopilote".

Issue de l'économie sociale et solidaire, le principe est simple : alléger la charge administrative des entrepreneurs afin qu'ils puissent se consacrer entièrement au développement de leur activité et les accompagner dans le pilotage de leur entreprise.

La coopérative met au service des entrepreneurs une équipe de conseiller.e.s, de secrétaire et de comptable qui nous aident à calibrer le démarrage de l'activité professionnelle, nous forment sur la communication, nous aident à établir un calendrier d'activité, à calculer notre rentabilité, à faire notre comptabilité, nos déclarations fiscales, à définir nos statuts à la sortie du dispositif....et beaucoup d'autres aspects qui sont parfois de vrais casse-têtes lorsque l'on souhaite créer une entreprise ! 

C'est lors d'un covoiturage pour nous rendre à une formation mise en place par coopilote, que nous avons échangé sur nos projets d'entreprise respectif et très rapidement nous avons envisagé de créer des ponts entre nos activités.

Notre statut :

Nous sommes entrepreneurs-salariés. 

Quesako ?: La charge administrative en moins, nous avons toutes les missions d'un entrepreneur : communiquer sur nos activités, trouver des clients, faire des devis, faire des prestations, faire des factures....mais lorsque vient le moment d'être payé pour nos prestations ce ne sont pas directement nos entreprises qui sont payées, mais la coopérative. Moyennant une partie du chiffre d'affaire, la coopérative nous verse le résultat restant sous forme de salaire. 

Notre projet :

Pierre a pu au cours de ces différentes missions visiter et rencontrer des centaines de fermes maraichères. 

Et toujours le même constat ; l'irrigation est un vrai casse-tête et une charge mentale de tous les jours. Est ce que je dois irriguer ? quelle quantité ? Pendant combien de temps ? Cette culture a-t-elle besoin de plus d'eau que les autres ? À quel moment du cycle de la culture l'irrigation est la plus importante ?...

Ces questions, légitimes, ne sont pas un manque de connaissances ou de compétences de ces maraîche.re.s, mais un constat partagé que la quantité d'informations et de données à prendre en compte pour répondre à ces questions est énorme.

De plus, une fois ces informations et données recueillies (certaines quotidiennement), il faut les transformer en calcul...autant dire que peu de producteurs ont le temps de se pencher sur ce sujet, pourtant majeur quand on sait que les problèmes d'irrigation sont la 2ème cause d'échec des cultures. 

Nous cherchons aujourd'hui à développer un outil qui sera en mesure de générer automatiquement ce calcul.

Les données qui seront prises en compte seront : la nature du sol (argileux, limoneux, sableux),et sa profondeur, la réserve facilement utilisable dite "RFU", le pourcentage de cailloux, le type de légumes (carottes, tomates, salades....), son stade de développement, sa profondeur d'enracinement, l'évapotranspiration potentielle dit "ETP", les capacités techniques du matériel de la ferme (débit du matériel et écartement), la pluviométrie, le bilan hydrique.

 

Nous avons déjà développé une première version de l'outil mais nous sommes confronté à un manque de référence technique sur un des points essentiel : L'ETP (évapotranspiration potentielle)

 

 

 

 

 

L'ETP est le cumul de la perte d'eau journalière d'un sol, dû à la transpiration du végétal et à l'évaporation du sol. Combiné à plusieurs autres facteurs (pluviométrie, nature du sol....) il permet de dresser ce que l'on appelle le bilan hydrique : c'est à dire le cumul de ce qui a été apporté, moins ce qui a été retiré. Le résultat permet de connaitre l'apport nécessaire pour rééquilibrer le bilan.

L'ETP dépend de l'ensoleillement, de la température, du vent...et nous pourrons obtenir cette donnée auprès de sites de météo agricole.

Cependant, le calcul de l'ETP ne prend pas en compte la réduction de l'évaporation sur un sol qui est couvert par de la paille, du compost, des bâches... ou tout autre couvert permettant de le réduire.

C'est pourquoi nous avons trouvé 3 fermes partenaires pour tester l'outil  et relever les données d'évaporations réelles in-situ et sous différents couverts : Le champ du Brame, La ferme du petit Paris, La ferme d'Amerey

Ces fermes ont aussi été choisies pour leur nature de sol différent, un limoneux, un argileux et un sableux.

Nous les remercions déjà chaleureusement pour leur confiance !

À quoi va servir la collecte ?

L'ensemble du financement servira à :

  • 2 300€ pour l'achat du matériel d'expérimentation :  évaporomètre, tensiomètre + accessoire et pluviomètre + capteurs d'humidité connectés

 

  • 2000€ pour financer le temps d'expérimentation sur les 3 fermes (audit du système d'irrigation, temps de présence sur place, déplacements, mise en place du système d'expérimentation, relevé des données, analyse des données)

 

  • 4000€ pour financer le temps de développement de l'application version 2 (version 2 de l'application android avec mise en place des caractéristiques des exploitations et du matériel d'irrigation, connexion au prestataire météo, calcul du bilan hydrique et suivi de l'irrigation)

 

Possibilité de contribuer par chèque (libellé à l'ordre de Coopilote/Berres), ou espèces

Les chèques  ou espèces sont à envoyer à :

Berres Pierre

44, rue du Tézin

70210 Fontenois la ville

Nous vous présentons par avance nos plus grands remerciements pour votre contribution. Ce sont les gouttes d'eau qui font les grandes rivières!

 


Nos partenaires :


Suivez nous sur les réseaux sociaux :

Contreparties

Pour 10 euros ou plus

La goutte d'eau

Un énorme merci et 3 sachets de semences paysannes auto produites

Disponibilité

janvier 2024


Livraison

Nationale


Choisie 9 fois

Pour 25 euros ou plus

Le filet d'eau

Un énorme merci et 6 plants de tomates issues de mes semences paysannes

Disponibilité

mai 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 13 fois

Pour 50 euros ou plus

La fontaine

Un énorme merci et un objet en 3D avec notre logo fabriqué au FabLab de luxeuil les Bains

Disponibilité

février 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 11 fois

Pour 75 euros ou plus

Le ruisseau

Un énorme merci et un arbre fruitier greffé par mes soins

Disponibilité

novembre 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 3 fois

Pour 100 euros ou plus

La source

Un énorme merci et une demi journée de formation à la production de semences potagères

Disponibilité

octobre 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 3 fois

Pour 150 euros ou plus

La rivière

Un énorme merci et une visite guidée du musée des vestiges Gallo-Romain de Jonvelle pour 4 personnes

Disponibilité

mai 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 2 fois

Pour 200 euros ou plus

Le fleuve

Un énorme merci et une demi journée de formation à la greffe des arbres fruitiers

Disponibilité

avril 2024


Livraison

À retirer sur place


Pour 250 euros ou plus

La mer

Un énorme merci et si vous êtes maraîcher, recevez gratuitement l’outil, si vous êtes particulier il sera offert au maraîcher de votre choix

Disponibilité

décembre 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 3 fois

Pour 500 euros ou plus

L'océan

Un énorme merci et si vous êtes maraîcher, recevez gratuitement l’outil + un audit de votre système d'irrigation, si vous êtes particulier il sera offert au maraîcher de votre choix

Disponibilité

décembre 2024


Livraison

Locale


Don libre

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, de sa localisation ou des contreparties.

2

Choisissez une contrepartie

et ajustez si vous le souhaitez le montant de votre contribution.

3

Recevez vos produits

ou profitez des séjours et expériences que vous avez choisis.

4

Partagez votre expérience

sur les réseaux sociaux @miimosa_fr pour continuer de soutenir le projet et son porteur.

J-2

Prêt rémunéré

7,50%

Agrandissement d'un élevage caprin en Nouvelle-Aquitaine

Sécurité et souveraineté alimentaire

Biodiversité

Emplois et territoires

183 980 € collectés

Objectif 200 000 €

91%

gaec sionneau

Germond-Rouvre, France