Mutualiser les services d'un berger en Périgord Noir

Nous avons besoin d'un berger pour conduire nos troupeaux dans les bois, les landes, les broussailles... réouvrir nos milieux, nos paysages!

par L'association des Bergers Itinérants du Périgord

SIREN:

Sarlat-la-Canéda, France
Succès
Don avec contrepartie
2 578 € collectés
Objectif de 3 500 €
73 %

Projet financé

le 17 mai 2022

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

BIP BIP... QUI SOMMES NOUS ?

L’association des Bergers Itinérants du Périgord a été créée en 2015 pour mutualiser des moyens et des pratiques en matière de pastoralisme. Il s'agit d'une association "loi 1901" qui regroupe une quinzaine d'éleveurs qui pratique le pastoralisme. Nous sommes partenaires des associations foncières pastorales constituées dans le département. 

Nous avons pour objectif de gérer de manière concertée des espaces pastoraux, en vue de maîtriser l'embroussaillement par le pâturage et de maintenir une mosaïque des milieux. Nous  faisons pâturer des surfaces en déprise (bois, landes et friches) qui ne seraient pas exploitées par ailleurs et qui appartiennent à des tiers. Les surfaces investies sont structurées en AFPL, ou directement mises à disposition par des collectivités ou des propriétaires privés. 

Nos exploitations reposent sur des pratiques extensives et nous sommes portés par l'envie de contribuer à la mise en valeur de notre territoire. 

PETITE HISTOIRE DU PASTORALISME EN DORDOGNE 

Un territoire marqué par la déprise agricole

L’agriculture en Périgord Noir subit depuis 150 ans une baisse continuelle du nombre d’actifs et des surfaces exploitées. Les pentes étaient autrefois cultivées, en vigne notamment, et parcourues par les troupeaux domestiques ; elles se sont progressivement refermées. Les petites clairières et les vallées étroites finissent, elles aussi, par disparaitre. 

La fermeture du paysage est synonyme de friches et de boisements naturels. Elle accroît le risque d’incendies, elle banalise les paysages, elle réduit la biodiversité associée aux milieux ouverts, elle masque le patrimoine bâti… sur un territoire qui vit beaucoup grâce au tourisme.

Fermeture du paysage sur la commune de St Pompon entre début 1900 et aujourd'hui :

Réintroduction de la pratique de pastoralisme

Le pastoralisme est une pratique ancienne réhabilité depuis une dizaine d’années grâce à des élus locaux, des propriétaires, la Chambre d'agriculture, qui se mobilisent pour permettre de réintroduire des troupeaux dans les sous-bois, les landes, les pelouses sèches, les friches...

Le pâturage de ces surfaces permet aux éleveurs d’augmenter leur autonomie fourragère et peut contribuer à relancer l'activité ovine en déclin permanent dans notre département. Avec près de 700 000 brebis au 19ème siècle, la Dordogne comptait parmi les plus gros cheptels en France ; le cheptel se répartissait en petits troupeaux de 20 à 30 brebis qui pâturaient les talus, les bords de route, les sous-bois et les pentes et nettoyaient les parcelles après les récoltes. En 2021 on ne compte plus que 34 000 brebis.

Enfin, le pastoralisme véhicule une image positive de notre métier, que nous souhaitons valoriser dans les circuits courts  : nous réfléchissons à la création d'une marque.

 Reconnaissance d’une zone pastorale et création d’AFPL

Le département de la Dordogne a obtenu en 2013 la reconnaissance d'une zone pastorale qui regroupe 181 communes. Elle autorise la création d’Associations Foncières Pastorales (AFP) pour structurer le foncier, elle permet de sensibiliser les pouvoirs publics et de mobiliser des programmes d’aides ..

Les AFPL de Dordogne

La Dordogne a fait le choix de s’appuyer sur la libre adhésion des propriétaires avec des AFP dites ‘Libres’. Ces associations regroupent des propriétaires de bois, landes, friches ; elles permettent une mise en relation des différents acteurs du territoire (propriétaires, élus, usagers…) et l’établissement de conventions pluriannuelles de pâturage avec des éleveurs.

La zone pastorale de Dordogne comprend 5 AFPL, créées entre 2015 et 2018 :

Les AFPL regroupent près de 3000 ha, composés essentiellement d'espaces boisés : 

Des éleveurs partenaires

Les troupeaux ovins réalisent l’essentiel du pâturage, car ils sont faciles à déplacer, ils valorisent bien les broussailles et sont bien adaptés aux secteurs sensibles. Ils sont secondés par de  nombreux troupeaux de bovins viande qui entretiennent des sous-bois en périphérie des exploitations agricoles. Et ponctuellement, on peut aussi trouver des chèvre, des chevaux, et même un troupeau d'ânes qui entretiennent les sous-bois. 

 

DES FREINS AU DEVELOPPEMENT DU PASTORALISME 

1.      Les contraintes naturelles rendent sa mise en œuvre fastidieuse

En Dordogne, la pratique du pastoralisme repose sur l’utilisation de clôtures mobiles, installées juste avant la pâture et retirées ensuite. Ce système facilite l’adhésion des propriétaires car il garantit leur pleine liberté, mais est particulièrement chronophage pour les éleveurs : accès difficiles, souvent très pentus, affleurements rocheux, fort embroussaillement…

L’utilisation du quad pour la pose des clôtures est la plupart du temps impossible et une intervention manuelle pour l’ouverture des layons (tronçonnage, débroussaillage) est souvent nécessaire. Dans ces conditions, il est très difficile de mobiliser durablement des éleveurs car les contraintes pèsent trop fortement sur l’activité.

2.      Les éleveurs ovins en capacité de faire du pastoralisme ne sont pas assez nombreux :

Les éleveurs ovins se raréfient et le cheptel continue de se réduire même si la taille des troupeaux a augmenté. Les éleveurs en capacité de faire du pastoralisme (troupeau et équipements adaptés) sont peu nombreux et dispersés sur le territoire. La part de la surface pâturée au sein des AFPL ne dépasse pas 30% ; elles auraient toutes besoin de mobiliser d’autres troupeaux pour assurer la gestion pastorale de leur périmètre.

RECOURIR AU GARDIENNAGE POUR CONFORTER LE PASTORALISME

Il est nécessaire de réduire les contraintes de temps et de pénibilité du travail en pastoralisme. Le recours au gardiennage est la seule solution rationnelle sur les secteurs de causses très pentus, parfois très embroussaillés et difficiles à clôturer. Mais les éleveurs n’ont pas assez de temps à y consacrer, ni les revenus suffisants pour financer les services d’un berger. 

Notre association envisage en 2022 de prendre les services d’un berger saisonnier pour conduire les brebis de nos éleveurs adhérents dans les surfaces offertes par les AFPL de Dordogne qui ne sont pas encore régulièrement pâturées. 

Voici comment nous voulons procéder :

-   Acquisition d’une caravane d’occasion pour l’hébergement du berger,

-   Embauche d'un(e) berger(e) avec son chien pendant 5-6 mois, de juin à novembre pour assurer le gardiennage des troupeaux

-   Nos éleveurs confient chacun leur tour un lot de brebis (150 à 200) au berger qui les conduit en gardiennage dans le périmètre de l'AFPL dont ils sont partenaires : pâturage itinérant la journée, puis installation de parcs de nuit. Après quelques semaines, le berger se déplacera sur une autre AFPL pour prendre en charge un autre troupeau... et ainsi de suite.

-  Le matériel nécessaire à la réalisation des parcs de nuit et à l’abreuvement sera confié au berger par l’éleveur qui met à disposition son troupeau, ou par l’AFPL qui le reçoit.

-  Chaque AFPL veillera à trouver un endroit adéquat pour installer la caravane du berger avec accès à l’eau potable et à l’électricité.

Ce projet permettra d'expérimenter la pratique pour la déployer plus largement à partir de 2023 grâce aux aides de l'Union Européenne auxquelles nous pourrons enfin avoir accès.  

A quoi va servir la collecte ?

Premier objectif 5 000 € : pour contribuer au financement du berger et de la caravane

Pour financer le projet nous avons sollicité le département de la Dordogne et la région Nouvelle Aquitaine qui vont contribuer à hauteur de 70%, mais nous devons mobiliser l'autofinancement restant, soit 7 700 € sur un budget de 19 800 €. 

Second objectif 7 000 € : pour financer des équipements de pastoralisme

Par ailleurs, avons besoin de compléter nos équipements de pastoralisme, par l'acquisition de parcs de nuit, de poste de clôture mobile avec panneau solaire, de perforatrice, pour un montant de 2 000 € supplémentaires. 

Nous vous remercions pour toute l'aide que vous pourrez nous apporter dans la réalisation de ce projet, pour la générosité de votre don ou pour relayer ce projet auprès de vos amis. 

 

Si vous ne souhaitez pas contribuer via la plateforme, vous avez la possibilité d'envoyer un chèque à l'ordre de : "Association des Bergers Itinérants du Périgord"  adresse Place Marc Busson 24200 SARLAT LA CANEDA. Veillez à bien indiquer vos coordonnées (nom et adresse) pour recevoir votre contrepartie)

Succès
Don avec contrepartie
2 578 € collectés
Objectif de 3 500 €
73 %

Projet financé

le 17 mai 2022

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

MERCI !

Votre nom apparaît sur le mur des contributeurs de notre projet



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 25 € ou plus

Carte postale personnalisée

Merci ! Vous recevez une carte postale personnalisée d'un de nos troupeau gardé dans nos sous bois


Disponibilité : Août 2022
Livraison : Nationale Courrier

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Parrainez une agnelle

Merci ! Vous donnez son nom à une agnelle et vous recevez une photo à sa naissance


Disponibilité : Décembre 2022
Livraison : Nationale Courrier
Quantité restante : 23

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Venez découvrir notre patrimoine naturel

Un grand Merci ! Participez à une randonnée accompagnée en famille, pour découvrir notre métier d'éleveur et les milieux naturels dans lesquels nous travaillons (environnement, trufficulture, patrimoine bâti...)


Disponibilité : Août 2022
Livraison : A retirer sur place
Quantité restante : 16

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Soirée transhumance et grillades

Un très grand merci ! Rejoignez nous en fin d'après-midi pour une mini transhumance en famille, suivie d'une dégustation de grillades d'agneaux


Disponibilité : Août 2022
Livraison : A retirer sur place
Quantité restante : 20

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 500 € ou plus

Une échappée pastorale à cheval

Un immense merci ! Participez à une transhumance à cheval, une journée complète pour 2 personnes, avec casse croute Périgourdin.


Disponibilité : Septembre 2022
Livraison : A retirer sur place
Quantité restante : 6

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Prochainement

Une installation solaire source d'énergie verte

 
Prochainement
Prêt rémunéré
6,5%

Financez un projet d'installation de panneaux photovoltaïques pour favoriser la transition énergétique.