Agroforesterie au sein d’un domaine en libre évolution

par 

Rodolphe LANDEMAINE

Don avec contrepartie

Cultiver des céréales anciennes entre les arbres, pour nourrir les Hommes et la biodiversité ! Régénérer le vivant !

Normandie

Sap-en-Auge, France

141%

43

Contributeurs

14 135 €

sur 10 000 €

Projet financé !

Le 6 novembre 2023

En soutenant ce projet, vous oeuvrez pour :

Présentation du projet

Participer au financement de mon projet en agroforesterie c'est soutenir la régénérescence du vivant, c'est aussi défendre un projet expérimental d'agriculture durable!

Je vous raconte?!

Il y a quelques années j'ai acheté des terres dans la région de mon enfance en Normandie. J’ai trouvé mon bonheur ici sur 200 hectares au Domaine du Costil (dans l'Orne, à Sap-en-Auge) que je laisse en grande majorité en libre évolution pour permettre à la nature de se régénérer d’elle-même.

Trouver des passerelles entre les Hommes et le vivant dans son ensemble est essentiel, mettre en test une parcelle en agroforesterie, sur une surface d’environ 3 hectares pour commencer, au beau milieu de ce domaine en plein réensauvagement, tel est le challenge que nous nous lançons!

Les semis sont prévus pour le 20 octobre 2023, c'est à dire demain ! Votre contribution sera donc utile pour une utilisation immédiate à l’issue de la clôture de cette collecte.

Les arbres seront quant à eux plantés cet hiver en décembre, et nos premières moissons à l'été 2024 :)

L’agroforesterie, pour quoi faire ? pour cultiver quoi ?

Objectif n°1 : agrader les sols, agrader la vie.

Planter des arbres nous apporte à tous des bénéfices considérables : ils améliorent la structure du sol, retiennent l’eau (il pleut en Normandie ce n’est pas une légende!), ils font barrage au vent, servent de refuges aux oiseaux, aux insectes pollinisateurs, ils assimilent et stockent du carbone, la chute des feuilles restitue de la matière organique au sol, le protège, ils assimilent des minéraux dans les couches profondes, etc… La liste est longue !

Diversifier les essences permet de diminuer les risques sanitaires (attaques d’insectes, dégâts de gibier…) et réduit les risques de perte totale du peuplement (notamment à une période où les aléas climatiques sont accentués).

Pour pouvoir faire notre choix d'essences d'arbres nous avons engagé une étude des sols, les grands gagnants de ce rapport sont : les charmes, chênes, érables, ormes hybrides, poiriers communs, pommiers sauvages, tilleuls des bois, alisiers…

Pour la petite histoire l’année dernière nous sommes venus à bout des barbelés présents sur le domaine. Nous avons replanté des mètres linéaires de haies pour reconstituer le design intelligent des « anciens » ! Rien n'était fait par hasard.

Objectif n°2 : Produire et consommer de la calorie végétale, plutôt qu’animale.

C’est un choix que nous faisons en conscience, éclairé par les études sur l’effondrement de la biodiversité, nous relions clairement notre choix d’alimentation à l’impact que celui-ci peut avoir à différentes échelles.

Boulanger-pâtissier de métier, j’ai donc choisi de cultiver des céréales entre les arbres que nous allons planter.

Des céréales anciennes qui sont des « populations » c'est à dire des plantes riches de biodiversité, hétérogènes et rustiques. On appelle d'ailleurs cela la « biodiversité cultivée » ! Retrouver des variétés de blés tendres pour les adapter localement à la ferme est au coeur du projet, c'est l'atout des variétés populations, elles ont un fort pouvoir d'adaptation.

Nous allons aussi créer un mélange de blé populations propres au Domaine du Costil qui évoluera de façon dynamique en fonction de notre terroir, de nos pratiques en agroforesterie et de notre climat.

Un test de blé rouge de Bordeaux est envisagé en partenariat avec l’association Triticum (à Rouen) qui le détient et qui fournira par ailleurs toutes les semences employées pour cette première parcelle en "test & learn".

Cette parcelle fera l’objet d’une demande de certification AB.
L’agriculture biologique labellisée est un gage de confiance pour le consommateur sur la façon dont l’alimentation est produite, dans le respect des êtres vivants. L’urgence aujourd’hui est de reprendre des pratiques sans intrants de synthèse et basées sur la compréhension de la faune et la flore, afin de développer l’agroécologie. C’est le choix que nous faisons sur le domaine. De plus, le déficit de fermes bio en Normandie par rapport à la moyenne française nécessite un soutien à la bio localement. 

Je ne suis pas un agriculteur diplômé, mais c’est un monde que je connais bien, qui m'a façonné pendant toute mon enfance. Mes grands parents avaient une ferme en polyculture/élevage dans le sud de l'Orne. J'ai participé à toutes les tâches dès le plus jeune âge !

Je reprends donc le fil de l’histoire via cette aventure au Domaine du Costil. L’idée est de mettre en place petit à petit une équipe dédiée à la terre, aux sols, aux cultures : au rythme des saisons, du climat et de la « respiration » de ce site.

Pour ce projet loin des « conventions », je fais donc appel à des personnes en qui j’ai confiance, et qui comprennent ma démarche. Nous nous interrogeons sur les automatismes que l’agriculture à acquit au fil des décennies, nous échangeons beaucoup sur ce qui se fait, ce qui se faisait (comme la traction animale pour le labour auquel j’aimerais avoir recours!), l’agriculture dite low-tech, l’usage de la high-tech (ou pas ?!) et ce que nous pourrions envisager comme « solutions » pour nourrir les Hommes sans détruire la vie.

Pour résumer notre objectif n’est pas le rendement maximal mais bel et bien de trouver un équilibre entre la surface en production et son environnement naturel.

De pouvoir partager notre retour d’expérience, accueillir celles et ceux qui osent des pratiques différentes et qui se questionnent comme nous : écouter, échanger, tester, nous adapter au fil des années, à l’écoute du vivant et des besoins de notre territoire.

À quoi va servir la collecte ?

À mettre en route ce projet, et à impulser la suite !

🌱 Le premier palier : 3 500 euros

Servira à préparer les sols et à acheter les semences pour effectuer les semis avant les pluies de l'automne. Cela permettra d'acheter les plants d’arbres, mettre en place leur protection (paillage, gaines, etc…) et leur entretien tout au long de la première année de vie de l’arbre.

 🌳 Le deuxième palier : 6 000 euros

Servira au suivi et entretien des cultures, à financer l’organisation des premières moissons, à l’investissement dans le matériel pour stocker les céréales, au triage et à leur acheminement jusqu’aux meuneries.

 🌾 Le troisième palier : 10 000 euros

Sera la cerise sur notre gâteau ! Il servira à mettre en place les premiers outils de mesure sur l’évolution de la biodiversité au sein d’une parcelle en culture agroforestière. Pour pouvoir « illustrer » notre expérience et partager avec le plus grand nombre les « bénéfices » nature que ce type de pratique permet d’engendrer.

😊 Si ce 3ème palier est dépassé ?

Les financements serviront à financer les aléas (il y en a toujours, la nature est imprévisible !) et à la mise en place de la deuxième année de culture, nous vous donnerons des nouvelles bien entendu !

Pour nous aider vous pouvez contribuer à la collecte et bénéficier des contreparties proposées en retour. Nous comptons sur vous pour partager le lien de cette collecte et faire connaître notre projet à vos proches ! 

Un grand MERCI pour votre soutien, à très bientôt !


Nos partenaires :


Suivez nous sur les réseaux sociaux :

Contreparties

Pour 10 euros ou plus

Merci pour votre soutien !

Une petite carte postale du projet pour afficher votre engagement en tant qu'ambassadeur du vivant!

Disponibilité

octobre 2023


Livraison

Nationale


Choisie 6 fois

Pour 25 euros ou plus

Du pain sur la planche !

Un reportage photos/vidéos aux étapes clefs du projet pour vous donner des nouvelles et vous permettre de voir les choses se concrétiser!

Disponibilité

décembre 2023


Livraison

Nationale


Choisie 7 fois

Pour 50 euros ou plus

Ça pousse !

Rendez-vous au printemps 2024, sur site, bottes aux pieds, pour une visite de la parcelle en culture : choisissez l'arbre qui portera votre nom!

Disponibilité

mai 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 8 fois

Coup de

Pour 75 euros ou plus

Vous êtes gourmand...

En plus de la contrepartie précédente (visite de printemps) repartez avec 1 bouteille de cidre + 1 belle miche de pain + 1 sachet de tilleul à infuser pour prolonger ce savoureux moment passé ensemble!

Disponibilité

mai 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 2 fois

Pour 100 euros ou plus

Vous ne faîtes pas les choses à moitié

Grand fan du projet vous recevez toutes les contreparties précédentes combinées ! Ambassadeur au grand coeur nous vous offrirons un tuto vidéo pour réaliser un pain spécial, rien que pour vous!

Disponibilité

mai 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 6 fois

Pour 150 euros ou plus

Comme des petits pains!

On met les petits plats dans les grands, ou plutôt tout un panier gourmand rempli de pains et de viennoiseries à l'honneur pour cette contrepartie! Combinée à toutes les précédentes bien entendu.

Disponibilité

mai 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 2 fois

Pour 250 euros ou plus

Prenons le temps...

Après l'été, post 1ères moissons 2024, venez passer une après-midi entière sur site pour une visite. Je prendrai le temps de partager avec vous mon retour d'expérience autour d'un bon verre de cidre, pains et confitures! Vous repartirez avec des graines, nos premiers paquets de farine, pour faire des merveilles chez vous...le tout dans un splendide sac à pain!

Disponibilité

septembre 2024


Livraison

À retirer sur place


Choisie 3 fois

Don libre

1

Sélectionnez un projet

en fonction de la thématique, de sa localisation ou des contreparties.

2

Choisissez une contrepartie

et ajustez si vous le souhaitez le montant de votre contribution.

3

Recevez vos produits

ou profitez des séjours et expériences que vous avez choisis.

4

Partagez votre expérience

sur les réseaux sociaux @miimosa_fr pour continuer de soutenir le projet et son porteur.

J-2

Prêt rémunéré

7,50%

Agrandissement d'un élevage caprin en Nouvelle-Aquitaine

Sécurité et souveraineté alimentaire

Biodiversité

Emplois et territoires

183 980 € collectés

Objectif 200 000 €

91%

gaec sionneau

Germond-Rouvre, France